Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

14 juillet 2006

Zidane: une explication pour rien.

D'accord, d'accord, Zizou est un champion extraordinaire et sans lui l'équipe de France n'aurait pas fait le quart de son parcours en coupe du monde. Ok, il aime sa maman, où plutôt, "la" maman ("la" soeur), ce qui est légèrement différent, plus "pétainiste" que "camusien", si vous voyez ce que je veux dire...Mais que ses explications étaient oiseuses! Cette façon de se retrancher derrière la "provocation", pour ne pas regretter son geste! Cela anéantissait aussitôt l'exemple qu'il voulait donner aux gamins. Car les mômes, surtout en banlieue, où il faut se faire respecter tous les jours, auront bien compris que ce genre du coup de boule est à proscrire, sauf si on vous traite de "fils de p..."
Observez d'ailleurs comme la légende de Zidane victime d'insultes racistes s'est répandue sans le moindre indice. Le Mrap et Mme Buffet étaient déjà prêts à mordre! Zidane lui même a enfoncé le clou sur l'inadmissible racisme qui sévit en Italie (les insupportables commentaires du vice président du sénat: "Nous avons battu une équipe de noirs et de terroristes!"). L'ennui c'est que Zidane n'a pas été traité de "terroriste" ou de "porc de musulman", mais seulement l'objet d'une insulte malheureusement banale. On nous explique assez que "nique ta mère" (ou nique les flics) n'est pas à prendre au pied de la lettre!
Surtout, que Zidane propose-t-il? Le supplice de la roue pour injure raciste? Où bien un simple coup de boule? Désolé, Zizou tu t'es encore planté. Il aurait mieux valu te taire.
Enfin, la posture du plus grand footballeur du monde, adulé de tous, se cherchant de mauvaises excuses fait simplement et bassement écho aux justifications de tant de mauvais élèves qui, plutôt que de faire un minimum d'autocritique, sont prompt à dénoncer l'hostilité ou le racisme de la terre entière pour expliquer leurs échecs. Ce qui peut être compris (mais pas encouragé) lorsqu'on est socialement handicapé est inexcusable venant d'un être aussi doué et gâté par la vie que Zidane, et constitue assurément un mauvais exemple.
Deux mots encore: Ségolène Royal a fait une faute en croyant bon de saluer "le respect exemplaire de Zidane pour sa mère".
Ensuite, j'ai croisé hier un ami israélien qui, pour justifier le comportement de l'Etat Hebreu au Liban, s'est rangé derrière Zidane et tous ceux qui, comme Mme Royal, estiment qu'il faut punir les provocateurs plus durement que les fauteurs de violence. Malheureusement ce parallèle n'est pas tenable. D'abord parce que céder à la provocation c'est souvent faire le jeu de ses ennemis. C'est précisément pour ça que sont faites les provocations. Ensuite parce que dans le cas d'Israël, il s'agit peut-être de davantage que d'une simple provocation, la suite le dira.

12 commentaires:

Olenka a dit…

On est bien d'accord. D'ailleurs, les cartons sont pour la violence physique et non pas verbale. Etre un sportif de haut niveau, c'est aussi savoir gêrer ses émotions.

Anonyme a dit…

D'accord avec vous quant au dérapage démagogique de S. Royal: elle a perdu une occasion de se taire.
"Coup de boule": le nouveau jeu des cours de récréation et des vestiaires !

Chrystel a dit…

Une certaine pensée unique parisienne a parlé ...

Quel gouffre entre ce texte, et le simple ressenti populaire, le bon sens, la simplicité.

je ne me reconnais plus dans votre cynisme,
votre morale a deux balles,
votre côté "il faut absolument que je dise un truc vache, mais bien consruit, hein !
votre côté négatif sur tout
(oups sauf le super-sénat sorry ! )
votre façon de tout compliquer,

juste pour montrer que vous êtes au dessus ?
au dessus de quoi au juste ?

Anonyme a dit…

je trouve désespérant l'attitude de zidane sur le fond et la forme.Il s'est fait provoqué par materrazzi, et alors, ces insultes sont monnaies courantes(je le déplore) et zidane n'aurait jamais du tomber dans le piège grossier de materrazzi.En lui donnant son coup de tête il a oublié qu'il était le cpitaine d'une équipe qui se battait tous ensemble pour obtenir la victoire, il a trahi ses coéquipiers puisque son expulsion a réduite les chances de victoire de l'équipe, c'est impardonnable, un footballeur de l'âge de zidane avec toute son expèrience doit faire preuve de maîtrise de soi, quelle que soit les circonstances, quelle que soit les insultes proférées.On a par exemple jamais vu thuram sous les cris des supporters racistes, et c'est une honte pour le football, monter dans les tribunes pour faire le coup de poing.
zidane n'est pas l'équipe de france à lui tout seul, il aurait du prendre sur lui.
Mais plus lamentable encore, à été son explication de mercredi, il s'excuse mais il ne regrette pas, les bras m'en tombent.Il se pose en gardien de la moralité de sa soeur et de sa femme, cette attitude machiste me fait sourire car imaginons qu'un homme regarde sa soeur dans la rue, zidane trouvera peut être qu'il lui manque de respect et donc il lui assènera un coup de boule....franchement c'est n'importe quoi, la ficelle est grosse.
Je ne comprends pas qu'il n' y ait pas plus de voix en france pour condamner fortement l'attitude de zidane et ses propos d'après match.

Anonyme a dit…

61% des français l'excusent...mais encore une fois nous sommes ridicules aux yeux du monde...
"aucune provocation ne peut excuser ce geste de violence dans une enceinte sportive réalisé devant plus de 2milliards de personnes " José Luis Zappatero...
Des regrets francs et loyaux que cela aurait été beau...
je n'ose même pas imaginer un geste de pardon , une main tendue à Matterazzi...et pourtant ça aurait été Grand ...
jm

Anonyme a dit…

Certains mots sont plus blessants que certains actes. Il a eu raison.
Choquant à voir quand on ne connait pas le contexte et c'était le cas le jour du match, compréhensible après avoir appris les provocations du joueur italien.

Djamel - pas de la banlieue

Sylvain Attal a dit…

Je regrette, Chrystel, que vous ne "vous reconnaissiez" plus dans ce blog. Ce n'est d'ailleurs pas ce que j'attends de mes lecteurs. mais si, précisement cette lecture devient trop insupportable, sentez-vous libre de vous en dispenser. Pour le reste vous êtes évidement libre aussi dans vos commentaires...

marsha a dit…

Je vais faire des amis...
Pour relativiser un peu - c'est un match de foot ! Oui, un match important mais c'est tout.
Sylvain> Je suis d'accord. Zidane n'aurait pas dû en parler.

Vincent a dit…

Oh, oh, c'est marrant tout ça, l'article, et les commentaires.
Déjà, je n'avais pas encore lu un tel article sur cette histoire. Outre S.Royal qui perd toujours une occasion de se taire, faut bien dire le ridicule de sa pensée... Mais justement, venant d'un politique, entre ce qui est dit et ce qui est pensé, il y a une marge. Et si Zinédine Zidane avait franchi la ligne du politiquement correct ? Autant, je ne suis pas chauvin, et je suis l'un des premiers à rire quant à une défaite française. Autant là, je suis toujours et même encore plus du côté de Zidane. Car il y a bien une raison à son geste, il s'en est excusé. Mais ce que lui a entendu, vous ne l'avez pas entendu. Ce qu'il a enduré, vous, non. La pression des médias depuis des années maintenant. Pas un ne l'a laissé tranquille. Mais oui, mais il n'est pas idiot, on lui propose des pubs payées je ne sais combien, qui refuserait ? pour sa famille et ses enfants, certainement. On ne l'a jamais lâché depuis des années. Son coup de boule est toute une symbolique. Materazzi, c'est aussi nous, c'est aussi les médias. quand il marque, vive Zidane, et quand il se plante, à bas Zidane ? Personne ne se regarde dans le miroir ou quoi ? La honte !!! Zidane est un artiste, caractériel mais talentueux. En preuve, ces 2 beaux gestes techniques, le pénalty et la tête.
Votre remarque faite à Chrystel, ça fait froid dans le dos de penser que vous êtes ... quoi déjà ?
Vos analogies, alors là, c'est encore mieux.
Vous aussi dites ce que vous voulez, entre ça et ce que vous pensez...
Je vous salue bien bas vous tous.

Anonyme a dit…

a quoi sert votre blog si vous filtrez les commentaires des visiteurs!!!

Anonyme a dit…

malgré que vous précisez à Christel qu'elle est libre dans ces commentaires, mon dernier posté en juillet vous a apparemment, très peu convenu!!
je pense que j'ai tout de même réussi à démasquer un imposteur...

Anonyme a dit…

quand tu grandis en banlieu comme moi,ou zidane,si tu tend l 'autre joue tu te fais eclater la tete.c'est, nul mais vous pouvez pas comprendre.car vous y avez jammais mis les pieds.