Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

18 janvier 2007

Comme un défaut


C'est sorti comme ça, comme une mauvaise blague mais tellement irresistible... "Le seul défaut de Ségolène Royal, c'est François Hollande". Je m'interroge: Arnaud Montebourg fait-il partie de ces gens capables de (se) tuer pour un bon mot? Ou bien y a-t-il quelque chose que nous ne captons pas bien sur ce couple Royal-Hollande?
Complices ou rivaux?Quel sorte de pacte unit donc ces deux là? Y a-t-il quelque secret quelque part, que nous ne connaissions pas et qui brouille notre réception?
J'avoue ma perplexité.
Je suis en effet frappé par le génie que met Ségolène Royale à malmener son compagnon depuis sa désignation. Humilier serait un mot un peu fort mais j'ai néanmoins hésité à l'employer.
Pendant les voeux à la presse de la candidate, par exemple, François n'eut droit, par exemple, qu'à une petite tape sur le bras. Lorsqu'elle est descendue de la tribune, Ségolène avait d'abord chaleureusement salué Bianco et Chevènement.
Et que dire de l'accueil reservé par elle à la proposition fiscale de Hollande suggérant d'alourdir les impôts des contribuables gagnant plus de 4000€ par mois? Elle est semble-t-il approuvée par une majorité des sympathisants socialistes. Pourtant, Ségolène n'eut de cesse de renvoyer son compagnon à ses chères études, avant de choisir Strauss-Khan comme conseiller économique...
J'entends d'ici votre objection: C'est que, croyez-vous, elle veut tellement éviter le reproche de favoritisme qu'elle en fait peut-être un peu trop en le rabrouant. Sauf que ça ne tient pas la route! Ne nous ont-ils pas montré à quel point ils formaient un couple moderne? Et convaincu qu'aucun des deux ne devait à l'autre sa réussite politique? Il s'agit après tout du premier secretaire du PS! Lequel a joué un rôle essentiel dans la nomination de Royal. En doutez-vous? D'abord, il ne s'est pas présenté lui-même alors que certains l'y poussaient et qu'il pouvait y prétendre. Ensuite, il a tourné le dos à Jospin qui n'attendait qu'un signe de lui pour débarquer. Puis, non content d'avoir ainsi dégagé le terrain, il a refusé de soutenir DSK qui était, dans le camp majoritaire, le plus ancien dans le grade le plus élevé. Pareille "neutralité" avait tout d'un soutien résolu...
Et vous pensez qu'après ça Hollande doit se mettre en congé si sa compagne est élue?
Je ne partage pas du tout l'opinion, un peu vite admise, qui considère comme impossible éthiquement , que la presidente élue nomme Hollande à quelque poste de responsabilité, et qu'il ne lui resterait, pour se consoler, que le rôle de "première dame". Au contraire, je ne vois vraiment pas au nom de quoi il ne pourrait pas être ministre, et même un ministre important du gouvernement. Premier ministre serait peut-être un peu trop "intime", compte tenu de la singularité du couple exécutif, mais si Hollande n'avait pas été le compagnon de Royal, la seule récompense politique envisageable pour le chef du parti ne pouvait être que Matignon.
Or, pour l'instant, jusqu'à ce qu'une "ligne jaune" ne soit franchie par un de ses porte-parole (s'y sentait-il autorisé?), Ségolène Royal s'employait à marginaliser François Hollande.
Ce couple politique représente une énigme qui, à mon avis, ne peut être comprise, à défaut d'être résolue, qu'en empiétant sur l'histoire de leur couple..tout court. Or, c'est un domaine dans lequel aucun journaliste français ne s'estime autorisé à pénétrer. Il y a bien des rumeurs qui circulent ici ou là, que certains qualifieraient volontiers de "délits d'initié", mais jusqu'ici nul ne s'est autorisé à enfreindre la règle. Jusqu'à quand?

14 commentaires:

Pipole a dit…

C'est un secret de Polichinelle que Hollande et Royal ne sont plus ensemble depuis des années, du moins sur le net on le sait.Je parlerai plutôt de délit de complicité que de le taire, d'autant qu'on s'en fout de leur vie privée...

KoZ a dit…

C'est effectivement étonnant cette rumeur, que vous ne souhaitez pas vous-mêmes non plus divulguer mais qui devient suffisamment un secret de polichinelle pour que je l'ai entendue plusieurs fois, de plusieurs horizons différents... Pourtant lorsqu'il s'est agi du couple Sarkozy, les media n'ont pas eu l'air si farouches. Que l'on ne dise pas que c'est parce que Sarko avait rendu publique sa vie perso : Ségolène Royal a bien annoncé son mariage avec Hollande en juin dernier, avant d'engueuler les journalistes d'en avoir parlé. Une grosse farce, en somme.

Quant à Montebourg, j'ai aussi un doute. Je peux comprendre qu'il ne résiste pas au bon mot. Mais c'est aussi un avocat - pas des plus mauvais - de formation, rompu à maîtriser son propos, c'est un politique expérimenté, et il a l'habitude des média. En outre, il a eu le temps de la réflexion, pendant que Nadine Moreno répondait... Un type comme lui fait-il une telle bourde, effectivement ?

Julia a dit…

Vous voulez dire qu'elle s'est séparé de son compagnon... de route de campagne, Arnaud M. ?

Anonyme a dit…

Bonjour,

Honnêtement, il y a encore des gens qui croient que Ségolène Royal et François Hollande vivent toujours ensemble ?

Allons.

Pipolette a dit…

Alors Sylvain, on n'ose pas franchir le Rubicon? Dites-moi, vous n'avez quand même pas peur d'être mis au piquet comme Montebourg???
Ceci dit, sur www.libertyvox.com, la voie/ la voix est libre chez eux!

Pangloss a dit…

Alleeeeeeez ! Alors c'est quoi l'énigme ? Vous brulez de nous le dire, je suis sûr...

Pangloss a dit…

Ah c'est tout ? Le fait qu'il ne sont plus ensemble ? Mais c'est connu ça... Ou au moins, c'est une rumeur qui date.

Je croyais qu'il y avait quelque chose de plus, expliquant pourquoi Hollande est resté loyal à Ségo et pourquoi celle-ci ne lui a pas rendu la pareille, par exemple...

Sylvain Attal a dit…

Je ne sais pas comment vivent les Royal Hollande mais je ne crois pas qu'ils soient séparés, c'est en tout cas ce que certifie ceux qui les connaissent.
Les rumeurs concernent autre chose qui a trait justement aux vicissitudes du couple car c'est bien d'un couple qu'il s'agit.
La difficulté dans laquelle nous nous trouvons pour en parler, nous autres journalistes, est liée au fait que ces choses concernent leur vie privée. Nous nous exposerions très certainement à des poursuites si nous allions plus loin.
Jusqu'ici le droit et la déontologie concordaient. Dans ma note je voulais seulement indiquer que la situation "inédite", comme l'a reconnu SR elle même sur Canal plus faisait que les journalistes devaient s'interroger sur leur déontologie. En effet, il est devenu impossible, dans le cas de ce couple, d'informer complètement sans empiéter sur leur vie privée. Ce n'est pas une raison pour dire n'importe quoi!
Il ne s'agit pas de franchir un Rubicon: Je ne peux pas relayer des simples rumeurs même si elles sont insistantes. Je dis simplement qu'une enquête journalistique sur la question posée par Pangloss serait peut-être, dans ce cas là, légitime dans la mesure ou elle éclairerait la question que se pose légitimement Pangloss.

pangloss a dit…

Oh la, maintenant il paraît que le couple Hollande va poursuivre "les sites Internet répandant des rumeurs".

Bon, je le précise à toutes fins utiles : je mentionnais simplement le "fait qu'ils ne sont plus ensemble" comme connu en tant que vieille rumeur, bien sûr, et non en tant que fait établi, comme le laissait bien supposer la fin de ma phrase ("Ou au moins, c'est une rumeur qui date").

Quant au fait que cette rumeur existe ou ait existé je crois qu'il est difficile de le nier et, à partir de ce moment, il me semblait permis d'en faire état, indépendamment de sa véracité, bien sûr, et seulement pour en noter le caractère de bruit lui-même assez banal.

Voilà, voilà, mais Monsieur Attal a d'ailleurs saisi fort à propos l'occasion pour démentir la véracité même de la rumeur, donc tout est en ordre, j'espère.

:-)

Par contre pour l'autre bruit dont nous fait part M. Attal, selon lequel la loyauté non-réciproque de M. Hollande vis-à-vis de Mme Royal trouverait une explication dans la sphère relevant de la vie privée du couple, je laisse l'auteur du blog se dépatouiller comme il peut avec avec ça... J'espère que ça ne craint rien, du point de vue légal.

:-)

Bonne continuation quand même.

Tom Roud a dit…

De toutes façons, ils vivent séparés de fait. Leurs vie politiques entre Poitou, Corrèze et Paris, font qu'ils ne doivent pas se voir très souvent; il suffit probablement de regarder leur agenda de députés. Donc c'est à mon avis un couple "moderne" (comme beaucoup de couples aujourd'hui), qui ne se retrouve probablement que très rarement, d'où toutes ces rumeurs aussi...

Anonyme a dit…

Montebourg n'a pas dit "François Hollande", mais "son compagnon", ce qui change tout et rend son analyse très juste - simplement pas du tout drôle.

Le fait que tout le monde croit que le mec de Royal est le 1er secrétaire du PS pose de plus en plus problème, vu qu'ils ne sont pas ensemble, que les journalistes le savent et le taisent (et vous aussi, étrangement), et qu'il n'y a donc aucun conflit d'intérêt. Simplement, une femme quasi-célibataire pour l'Élysée... pas si évident, visiblement.

Anonyme a dit…

Ca joue aussi sur l'ISF peut-être le fait d'être en couple ? Ou c'est peut-être plus facile de faire un programme à deux ? Ou alors on ratisse plus large au sein du PS quand on est à 2, avec des points de vues aussi divergents ?... Bref, beaucoup de raisons mais rien de vraiment en rapport avec la politique menée par une potentielle future président de la république. C'est bien dommage !

Sylvain Attal a dit…

@ anonyme: vous avez complètement tort. Il est faux de dire que Royal Hollande ne sont pas ensemble. Ceux qui les connaissent attestent du contraire et les journalistes ne cachent rien sur ce sujet. Je vous l'assure.
Ils sont en désaccord sur pas mal de choses et peut-être que leur couple s'est distendu comme beaucoup de couples au bout d'un certain temps. D'autant plus qu'un couple politique n'est pas un couple comme les autres. Deux vies de fou, deux emplois du temps de fou. Ils ne peuvent pas se croiser beaucoup, à part en vacances ou au BN du PS...

fred a dit…

Le plus important est de savoir si ce qui relève de la vie privé de ce couple peut être dommagable à la fonction de Président de la république et c'est tout. Maintenant si tel n'est pas le cas le droit de reserve des journalistes et parfaitemant normal, dans le cas contraire relève de la complaisance. Ce qui est regretable c'est que lors d'une campagne on accorde beaucoup d'importance aux petites phrases. Arnaud De Montebourg à fait un bon mot (moi j'ai bien rigolé), dommage que la réaction ai été l'exclusion, ce qui prouve à mon sens surtout une certaine febrilité. Que hollande ai défendu les interêts de Royal pour la pré candidature ne me choque pas, par contre ce qui me laisse rêveur c'est l'arrivé sur le premier plan de Ségolène Royal (tout à commencé par un sondage) et ensuite ultra mediatisation. Pas de programme, pas de ligne directrice, candidate parachuté par les médiats (au début). Oui cela laisse reveur pour la démocratie et surtout le pouvoir des médias qui font et défont à loisir les réputations et plan de carrière.....