Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

19 février 2007

Avec Alain Duhamel


Alain Duhamel, suspendu après avoir révélé- de manière incidente- son intention de vote en faveur de François Bayrou, a dénoncé le "caractère totalitaire d'Internet". Je crois qu'il se trompe. Ce qui est totalitaire, c'est de l'avoir suspendu, et pas d'avoir simplement porté à la connaissance du public son propos. Après tout, Alain Duhamel est un des journalistes politiques les plus influents du pays, il n'est pas anormal que ces déclarations publiques soient portées à la connaissance de ses lecteurs et auditeurs, au delà du petit cercle des étudiants de sciences-po. Ce qui l'est, c'est de suspendre un journaliste pour une raison pareille! Alain Duhamel a parfaitement montré qu'un journaliste digne de ce nom peut très bien conserver son sens critique, même envers un homme politique pour lequel il éprouve de la sympathie. Cette suspension est un lynchage pur et simple. C'est aussi une hypocrisie de plus, car nombre de journalistes ne se privent pas de manifester leur soutien à tel ou tel candidat, de manière évidement subliminale, parfois par une connivence qui s'exerce loin des micros et des cameras. C'est aussi un signe d'archaïsme profond du monde journalistique français. Aux Etats-Unis, pays ou l'on ne plaisante pas avec l'indépendance de la presse, il est de tradition que les journaux fassent part de leur préférence à la veille d'une échéance importante. C'est une forme de respect.
Par ailleurs, on ne peut pas encenser le "journalisme-citoyen" et empêcher les journalistes d'être aussi des citoyens et d'informer, s'ils le souhaitent, leur public de leur préférence. C'est la différence entre choix citoyen et choix partisan. Que croit-on? Que même les admirateurs inconditionnels de Duhamel vont forcément l'imiter, créer un comité de soutien à Bayrou, lui envoyer des chèques? Qu'ils seront influencés? Peut-être, et alors? La presse n'influence-t-elle pas de manière beaucoup plus insidieuse?
Le comprtement d'Alain Duhamel est exemplaire et moderne. Ne sommes-nous pas entrés, justement avec internet, dans une époque de clarté entre les citoyens et les medias?
N'est-ce-pas au contraire en libérant la parole des journalistes, en cessant d'en faire les eunuques du harem politique que le public retrouvera un peu confiance en eux? C'est d'ailleurs ce qui est intéressant dans les propositions de Bayrou, justement, qui veut empêcher les groupes industriels dépendant des marchés d'Etat de contrôler des medias. Car, contrairement à Alain Duhamel, je ne m'offusque pas des critiques du candidat centriste contre le monde médiatique, que je trouve assez fondées dans l'ensemble. Précisément, le contrôle des moyens d'information de masse par des groupes dépendant de commandes publiques est source d'opacité et fait pencher ces medias du côté du manche ou de celui ou celle dont ils estiment qu'il ou elle aura les meilleures chances de l'emporter. Actuellement, Sarkozy. Evidement ils ne le disent jamais.
A côté de cela, la révélation par Alain Duhamel de sa préférence est une manifestation d'honnêteté et d'intégrité professionnelle. Ni plus ni moins.

3 commentaires:

mikiane a dit…

Cher Sylvain, c'est assez difficile aprés avoir lu votre post, de ne pas céder à la tentation de jouer au malin.
En effet, je trouve courageux que vous vous soyez fendu d'une note pour dénoncer cette hypocrisie. Vous seriez encore mieux inspiré en vous impliquant un peu plus et en annonçant le votre de choix. Non? (http://blog.mikiane.com/index.php?entry=entry070219-135522)


Amitiés

Anonyme a dit…

Suspension de M. Duhamel : c'est vraiment deux poids deux mesures, et effectivement très hypocryte. Moi je le dis clairement, je ne voterai ni pour Sarkozy, ni pour Bayrou (ni pour Le Pen ou Villiers bien sûr).
Bon, je n'apprécie pas particulièrement M. Duhamel comme journaliste, même s'il est assez professionnel, mais quand même ! Un journaliste de TF1 qui soutiendrait Sarkozy n'aurait certainement pas eu le même sort. Mme Ockrent, compagne de M. Kouchner; continue ses émissions, tout comme Mme Schoenberg, compagne de M. Borloo. Et puis Anne Fulda, ex. de Sarkozy, ecrit dans Le Figaro..., plus la plupart qui ne disent pas clairement qui ils apprécient mais sont certainement plus biaisés, moins professionnels que M. Duhamel -> Eh bien ils ne sont pas suspendus !

Sarkozy lui pourrait bien museler la presse s'il le pouvait, ce qui le distingue de Royal et Bayrou.

Au moins, aux Etats-Unis, c'est moins hypocrite : quand je regarde la FOX, je sais que c'est à fond républicain par exemple.

Bref, toute cette sinistre histoire dans notre pays n'incite pas les journalistes à l'honnêté !

fred a dit…

Je ne comprend pas le poste de Mikiane, le seul interêt de savoir pour quel couleur politique un journaliste va voter c'est uniquement si ses convictions l' empêche d'être objectif face à l'information et à ses analyses. Pourquoi préjuger de la malhonnété de Mr Duhamel ? Et puis cela peu allez loin, donc à un moment donné un juif ne pourra pas couvrire un débat sur le conflit israélo palestinien car forcement de parti prix, un musulman parlera pas de l'islam, un noir du racisme, un homo du droit au mariage et à l'adoption. Encore une fois soit le journaliste est un professionel et n'aura aucun état d'âme à être objectif soit il fait campagne dans ce cadre là oui il faut lui demander des comptes pas avant. Et les gens ne sont quand même pas si influençable que ça vous croyez ???