Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

23 août 2005

Misère du sionisme



Comment des hommes et des femmes venus en Israël par idéal sioniste, originaires de France ou des Etats-Unis, peuvent-ils quelques années après s'opposer aux opérations de leur armée, celle dans laquelle ils ont combattu, dans laquelle se font encore tuer leurs enfants, leurs voisins? Jusqu'à jeter des produits chimiques sur ces soldats qui obéissent aux ordres de leur gouvernement légitime et démocratiquement élu, même si ces ordres heurtent parfois leurs convictions personnelles ou religieuses. Comment l'un de ces colons extrémistes (tous ne le sont pas heureusement) peut-il qualifier devant les caméras ces mêmes soldats de "
bâtards"? Pire encore, comment certains d'entre osent-ils s'agrafer une étoile jaune "Jude", comparer les colonies de Gaza aux ghettos juifs d'Europe de l'Est avant la Shoah, laissant entendre que l'armée israélienne et le gouvernement auquel elle obéit se conduisent comme le firent les nazis? Certains colons ne se sont pas contentés de le laisser entendre, ils ont dit de cette évacuation forcée qu'elle était une "deuxième shoah". Blasphème! Insulte à la mémoire des morts et des rescapés qui ont trouvé en Israël une nouvelle patrie d'accueil! Quand à l'idéologie des colons jusqu'au-boutistes dont le seul horizon est la guerre et la négation de l'humanité des Palestiniens, il s'agit bien d'une forme de fascisme. Ce fascisme juif, déjà responsable de l'assassinat de Rabin, est tout simplement en train d'entrer en guerre contre l'Etat d'Israël.

13 commentaires:

Mikiane a dit…

Le facisme juif nous le connaissons, celui d'Amir, celui de la LDJ ou du Betar... Oui, mais il est bon aussi de rappeler a quel point cette affaire de désengagement est un deuil pour de nombreuses familles israeliennes installées à Gaza et aidées par le gouvernement pour cela depuis des années: Gaza, coup de gueule!

Sylvain Attal a dit…

D'accord pour reconnaître la douleur, David Grossman l'a écrit mieux que je ne le ferais. Mais faut-il que la douleur d'un juif soit estampillée de l'étoile jaune pour être crédible?
Je ne partage pas votre optimisme sur la Paix. C'est d'ailleurs le mérite essentiel de Sharon qui n'a aucune mystique de la paix, contrairement disons à un Peres. Il est davantage l'héritier de Rabin ou surtout de Ben Gourion. C'est un pessimiste actif, un pragmatique: Aucune confiance dans l'ennemi, partisan du mouvement dans la guerre comme...dans la recherche d'une paix concrète, aux meilleures conditions possibles pour son pays. Aujourd'hui son objectif de conserver le plus grand nombre possible de colonies en cisjordannie se heurtera à la determination palestinienne. Mais celle-ci connaît aussi des limites. Sharon a compris que, avant de pretendre obliger Israël à aller plus loin, les palestiniens devraient d'abord montrer qu'il peuvent faire un usage constructif et pacifique de la libération de Gaza et de l'exercice de leur souveraineté sur ce territoire, aussi petit soit-il. Et ce n'est pas évident.
Tout ceci fait que Sharon a des arrières pensées...Comme tout le monde. C'est prétendre qu'il devrait en aller autrement qui est hypocrite de la part des journalistes dont vous parlez et de bien d'autres...

pnyx a dit…

la question que je me pose n'est pas de savoir comment des hommes et des femmes peuvent agir de la sorte . l'histoire regorge d'exemples de manipulation des masses.la question que je me pose est de savoir qui manipule et quels sont les intétêts en jeu

Anonyme a dit…

"L'extremisme juif" dont vous parlez est un concept vide de sens qui n'a qu'un interet rhétorique afin de donner une once d'équilibre à son idée ("attention je ne condamne pas que le Hamas, je sais aussi condamner les brebis galeuses israéliennes").
En effet, il y a eu dans l'histoire du sionisme des actes terroristes visant des innocents (Goldstein à Hebron pour ne citer que le plus meurtrier).
Mais ces actes ont toujours été le fait d'individus isolés, sans infrastructure politique sous jacente. Contrairement au terrorisme palestinien, le terrorisme Juif n existe pas ; il n'a existé que des individus isolés ayant choisi un moyen (la violence aveugle) clairement condamné (et sans double discours - suivez mon regard) même par les leaders des groupes dont ils avaient pu etre compagnons de route.

Ceux que vs qualifiez d' "extremistes" sont des gens dont l extremisme est avant tout intellectuel, comme une vision radicale du Sionisme ; "les idées tuent " me direz vous, mais moins que les balles, vous en conviendrez. Ainsi, alors qu'on nous annoncait un embryon de guerre civile, à quoi avons nous assisté ?
A de simples lancers d'oeufs, ou d'insultes !! A des manifestations aux accents de Mai 68 !
Franchement, est ce cela qu'on attend couramment d'extremistes ?
Bien sur l'étoile Jaune est choquante, bien sur les insultes aussi, ms ça ne suffit à mon sens pas pour renvoyer les colons et le Hamas dos à dos

Sylvain Attal a dit…

je n'ai jamais renvoyé le Hamas et les colons dos à dos. Ou avez vous lu ça?

Anonyme a dit…

Certes vs n'avez pas dit exactement cela.
Simplement, il me semble, quand vous dites "
Quand à l'idéologie des colons jusqu'au-boutistes dont le seul horizon est la guerre et la négation de l'humanité des Palestiniens, il s'agit bien d'une forme de fascisme ", cela me semble quand même une façon de renvoyer dos à dos les irréductibles de chaque camp (chacun connaissant la doctrine du Hamas sur les Juifs et Israel) ? J'en profitais donc pour intervenir (au passage, c'est la première fois, et le blog me rappelle le bon temps de POI !) ; Un jour, il faudra quand même qu'on explique aux gens le pourquoi de ces colonies. Qu'on fasse la part des territoires qui ont été volés, de ceux qui ont été acquis légalement (terres domaniales pour beaucoup notamment en Cisjordanies.Bref, qu'on pose en termes rationnels et historiques, et pas seulement émotifs, la présence de ces colons. Ainsi que leur soi disant "attitude raciste".
Bref, même si ces colonies doivent etre dégagées, chacun sait qu'elles ne sont pas le véritable obstacle à la paix, tout au plus un problème connexe : à Camp David, la question du maintien des grands blocs de Cisjordanie était acquise dans le cadre d'un ration "1km^2 de colonie gardé vs 3 km^2 (de mémoire) donné en échange sur le territoire israélien ".La dessus, le consensus a été fait rapidement.

Bref, pour finir (on finirait par refaire tout le conflit si on s'écoutait !), je vois pas ce qui justifie cette dénomination assez violente que vous faites des colons, qui jusqu'à preuve du contraire, peuvent avoir des opinions contestables, mais n'ont pas eu d'attitudes violentes ou criminelles.

Sylvain Attal a dit…

S'opposer de cette façon et surtout en ces termes à l'armée israélienne, pour un sioniste est une attitude violente et criminelle dans la mesure ou elle met en danger les fondements de l'Etat depuis sa création. On peut même considérer qu'elle porte des germes de secession.
Par ailleurs, quelque soit les arguties historico-juridiques sur le statut des colonies, cela ne doit pas faire perdre le vue la réalité politique de l'occupation et de la colonisation qui est de maintenir une domination par une minorité sur une majorité. Israéliens et palestiniens doivent divorcer!

Mike a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Incoyable Sylvain,

excellent journaliste... et complètement intoxiqué dès qu'il s'agit du Proche-Orient. Qui a gagné dans ce retrait ? sont-ce "les palestiniens", est-ce Sharon (en tant qu'empétré dans ses affaires de corruption), est-ce Israel ? non, ni les uns, qui sont une création de l'esprit et un instrument politique puissant, (un peu comme si les arabes du 18eme arrondissemnt, puisqu'ils sont majoritaires dans certains quartiers, se mettaient tout à coup à avoir des prétentions territoriales, une culture, des écrivains, des camps de réfugiés, une liturgie bref) , ni Israël (si des soldats français venaient un jour vous chasser de chez vous, en tant que français, du 18eme arrondissement parce que l'état a décidé de le "rendre", partiriez-vous le sourire aux lèvres ? faut-il vous rappeler de quelle manière les pieds noirs sont partis d'Algérie, l'OAS etc... ? c''était autre chose que des pots de peinture comme arme et comme extrémisme). Non les grands gagnants, ceux qui applaudissent des mains et des pieds, ce sont les américains et la vision française du Proche-Orient. Les juifs comme d'hab on été grandioses malheureusement, c'est bien cela qu'on attend d'eux, ils ne savent faire que cela du grandiose, aucun cynisme, aucune bassesse, ils ne savent pas par exemple aller défendre becs et ongles un cailloux rocheux où il n'y a strictement aucune ressources au large du Maroc avec les arguments les plus fallacieux, ils ne savent pas non plus envoyer leurs plus beaux bâtiments de guerre au large de la pointe sud de l'Argentine pour défendre des iles sans intérêt, ils ne savent que faire des déclarations et avoir des comportements exemplaires, moralement indiscutables, et dire par exemple comme ce général israélien encore plus stupide que les autres : "Il faut être fou pour ne pas céder de la terre en échange de la paix". Ah bon ? Et de quoi donc est faite l'histoire des hommes sinon de luttes et de conquêtes ? de civilisation quoi ! Oui les grands gagnants sont bien ceux-là qui ont prouvé au monde que les juifs décidément, on peut leur faire faire n'importe quoi, et avec le sourire en plus et la satisfaction de l'avoir fait "plus tôt et mieux que prévu", et qu'il sera donc possible de passer rapidement à la suite, c'est à dire Jérusalem et la Cisjordanie. Car voyez-vous Sylvain, il est temps de vous poser la question qui tue : qu'est Israël pour vous ? Non pas en tant que juif, mais en tant que journaliste ! quelles sont ses frontières, son projet étatique et civilisationnel ? Est-ce une pate informe qu'on modèlera au gré des exigences et des "intérêts de sécurité" des américains et des Européens ? Posez-vous maintenant la deuxième question : celle-ci en tant que juif : les tigres d'une jungle ont-ils intérêt à accepter une autre famille de tigres dans leur périmètre ou bien se battront-ils jusqu'à la disparition de cette nouvelle famille qui essaye de s'implanter ? Quite pour cela à envoyer les loups faire la basse besogne.
On est loin de la dialectique "peuple palestinien opprimé par un peuple "sûr de lui et dominateur" n'est-ce pas ?

Rigolax a dit…

Vaste débat vif et passionné le sujet Isräel.

Toute autre chose. Sylvain, je pense que l'on serait nombreux à apprécier cela.

Pouvez-vous nous confirmer votre retour à Europe 1 pour présenter la nouvelle mouture d'Europe Midi ?


A+

karly540marco a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Saul a dit…

Cher Attal,

Je partage habituellement vos analyses sur l'antisémitisme arabe en France et ailleurs de même que sur le traitement journalistique partial des médias français. Mais la je suis carrément déçu. Vous hurlez avec les loups. « Fascisme juif »; « la négation de l'humanité des Palestiniens » : la rhétorique habituelle de la propagande anti-israélienne masquant mal son antisémitisme séculaire. Je veux bien être raisonnable, voire « modéré » pour prendre une expression à la mode mais de la à emprunter le vocabulaire des émules du Monde Diplo et autres officines islamo-gauchistes...merci bien.

Le démantèlement du Katif est une erreur historique qui pourrait bien, à moyen terme, remettre en question l'existence viable de l'Etat d'Israël. Nos « amis » étrangers redoubleront la pression pour que cette dynamique ne s'arrête pas en si bonne voie : gel des implantations, donc gel partiel de l'Alya, du coeur du projet sioniste, « désengagement » de la Judée-Samarie, de Jérusalem...Mon « idéal sioniste » n'est pas déguerpir de chez moi pour se serrer sur un petit lopin. Eretz shel ha'am, eretz leolam, vous connaissez ?

Bon, calmons nous. Je connais votre travail, je sais que nous sommes d'accord sur le fond. Ce qui vous a choqué, ce sont les habitants qui ont refusé de partir et ceux venus leur apporter leur soutien, parce qu'ils ont fait référence aux persécutions nazies et qu'ils se sont énervés sur les soldats. Ma foi, la belle affaire ! La référence est certes maladroite mais partir, toujours partir, s'enfuir sous le bruit des bottes, n'est-ce pas ce que nous vivons depuis deux millénaires ? Et il faut maintenant, après avoir cru à la fin de ce cauchemar perpétuel, partir sous le bruit des bottes de nos propres frères ? Enervés ? On le serait à moins dans cette circonstance. Disproportionné ? Excessif ? Ce qui est excessif, ce sont les tirs incessants de « qassam » jusque sur les caravanes de juifs quittant leurs maisons, vous ne croyez pas ? Ce qui est disproportionné, c'est sans doute aussi votre réaction en voyant le désarroi brutal de quelques jeunes, désespérés par ce qui leur tombe dessus.

Vous faites un très bon travail. Nous avons besoin de gens comme vous. Alors s'il vous plait, de donnez pas de grain à moudre à ceux qui n'ont jamais cessé de rêver à notre destruction.

Amicalement.

Sylvain Attal a dit…

pour Europe midi la réponse est dans les journaux. Ce ne sera pas encore pour cette fois...
je me demande bien comment vous avez eu vent de cette rumeur, pas totalement infondée.