Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

20 septembre 2006

Immigration piège à ...éléction

Voyons les choses telles qu'elles sont: l'immigration est la bombe à mèche lente de l'élection de 2007. Sarkozy l'a bien compris, mais sa gestion de l'affaire des sans papiers est à la foi électoraliste, irréaliste, et contre-productive. Electoraliste, chacun le sent,car il ne vise qu'à contenir l'ogre Le Pen sur son terrain favori (Le Pen à Valmy aujourd'hui!). Irréaliste, car on voit mal comment la France pourrait en tout état de cause renvoyer dans leurs pays d'origine environ 20000 déboutés. Tout au plus y aura-t-il quelques "reconduites" opportunément médiatisées. Contre-productive, enfin, car dans la majorité des cas les immigrés qui ne remplissent pas les critères exigés par la "circulaire" ont du travail et souvent des enfants nés en France et prennent une part active à l'économie du pays. Les régulariser pour qu'ils reviennent dans le circuit de l'économie légale n'est pas idiot. Enfin, et surtout, on sait bien que seule une politique européenne de contrôle des frontières, assortie d'une réelle politique de coopération avec les pays d'origine peut apporter un début de solution au casse-tête numéro un des dirigeants des pays développés dans les années à venir. L'immigration massive (l'Espagne, pays de la zone Schenghen, a enregistré au mois d'Aout un afflux de clandestins venant du Sénégal supérieur à celui de toute l'année 2005!) menace nos équilibres économiques, démographiques et politiques. Elle est aussi indispensable pour faire tourner des secteurs entiers de nos économies. Il y a évidément une population immigrée qui vient chez nous parce qu'elle pense, à juste titre, y vivre mieux d'expédients ou de l'assistance que dans son pays. Faut-il préciser que ne trouve guère d'immigrés de ce type parmi ceux qui ont fait des demandes de régularisation?
Pour autant, "l'immigration choisie" est un concept creux et incantatoire. La mondialisation s'est accompagnée d'une ouverture des frontières bienvenue, mais qui rend le "tri" plus qu' illusoire.
Dans des Etats comme la Floride, le Texas et la Californie la population "latino" a dépassé ou en voie de dépasser en nombre celle des Américains d'origine européenne. Il faut la puissance intégratrice des Etats-Unis pour qu'ils restent une nation.
Il est inévitable que nous vivions un phénomène semblable, ici, avec une immigration musulmane et africaine. Selon une étude du gouvernement des Pays-Bas, la population des 4 principales villes, Amsterdam, Rotterdam, La Haye et Utrecht sera à majorité musulmane en 2010. Saurons-nous, face à cet événement aussi inéluctable qu'à certains égards nécessaire (le vieillissement de la population européenne met en danger le financement de nos systèmes sociaux), préserver notre modèle de société? La certitude de l'adhésion, sans ambiguïté, des dizaines de millions de citoyens musulmans européens à un modèle de coexistence excluant la violence comme mode de gestion des conflits tant dans la sphère publique que privée, et privilégiant la raison à la croyance (cf Benoit XVI) n'est-il pas un préalable absolument nécessaire? L'Islam a montré dans le passé (son âge d'or) qu'il peut produire des merveilles dans ce cadre là, mais une clarification est plus que jamais necessaire. J'attends de savoir ce qu'en pensent Sarko et la demi douzaine de candidats socialistes...

2 commentaires:

HerbeDeProvence a dit…

Le Pen à Valmy semble vous étonner?
Je trouve au contraire que c'est une clarification importante avant le probable déchainement médiatique qui aura lieu si Le Pen arrive au second tour: Vous vous souvenez: "la République est en danger!"..

Anonyme a dit…

POUVEZ-VOUS DONNER VOS SOURCES MR ATTAL?
Il y a évidément une population immigrée qui vient chez nous parce qu'elle pense, à juste titre, y vivre mieux d'expédients ou de l'assistance que dans son pays. Faut-il préciser que ne trouve guère d'immigrés de ce type parmi ceux qui ont fait des demandes de régularisation?