Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

18 novembre 2006

Homonymie

Je n'ai pas eu le temps de vous raconter comment j'ai failli être enrôlé au FN! L'histoire est amusante.
Mardi dernier, en pleine "bourre" de préparation de "pilote" à France 24, je reçois à quelques minutes d'intervalle, deux coups de fils de confrères de Libé et du Monde: "Est-ce vous qui étiez ce week-end à la fête des Bleu Blanc Rouge? (BBR la fête annuelle des lepénistes). certaines "sources" nous disent vous y avoir vu et nous font une description assez précise de vous." Diable! Me voici donc tout près de la disqualification. Je fais immédiatement le rapprochement avec Anthony Attal, un dirigeant de la Ligue de Défense Juive (contrairement à ce qui est écrit il n'en est apparemment pas le président). La presse a affirmé qu'il avait été convié avec Dieudonné à la fête du FN. Apparemment quelqu'un cherche à détourner le soupçon sur moi afin de sortir la LDJ d'un mauvais pas. Son représentant est-il tombé dans le panneau? Je n'en sais rien, et je n'ai aucun moyen de le savoir, ne connaissant personne dans cette organisation qui a assez mauvaise réputation. Mais il semble que l'on cherche à se servir de moi et cela ne me plaît pas. Il est vrai que j'aurais pu, tout au plus, me trouver sur place en tant que journaliste, sans que cela soit le moins du monde compromettant. J'ai "couvert" le FN pendant des années et le précieux privilège de notre métier est, précisément, de pouvoir fréquenter des personnes peu recommandables ou considérées comme telles. Mais l'histoire est tout simplement inexacte. Je sais gré à ces deux journaux d'avoir vérifié leur information. D'autres l'ont peut-être reprise sans prendre cette précaution.
Le plus drôle c'est ce que certains ont mis en avant pour accorder un fond de vraisemblance à tout cela: Puisque j'avais accordé, en juillet, une interview à la revue d'extrême droite "Le choc du mois", je pouvais très bien faire désormais partie de la "famille". Alors là, les bras m'en tombent....Quelques ayatollahs de la profession (mais aussi quelques amis abusés) se sont émus de voir que mon nom figurait dans cette revue qui, depuis qu'elle reparaît, adopte semble-t-il (ce n'est pas une de mes lectures régulières!) un ton plus modéré et une ligne davantage pluraliste. Surtout peu de gens ont pris la précaution de lire ce que j'y disais: Je tente d'expliquer les raisons de la désaffection-peut-être provisoire- des Juifs de France (en tout cas les proches de la ""communauté") avec la gauche, mais j'explique pourquoi, à mon avis, Le Pen ne pourra jamais espérer capter une partie significative du "vote juif", tout simplement parce qu'il incarne la nostalgie de la droite vichyste et antisémite. Mon interlocuteur a été très courtois et j'ai pu relire l'interview avant parution. Je n'ai rien à en retirer.
Que l'on puisse une seconde me soupçonner, pour cette raison, de me rapprocher en quoi que ce soit du FN est risible mais aussi révélateur d'un certain terrorisme intellectuel insupportable. Diaboliser, voire criminaliser, Le Pen et ses amis depuis vingt ans n'a servi qu'à le faire prospérer électoralement et à esquiver les "bonnes questions" (comme disait Fabius) qu'il posait, en y apportant, bien sûr, de mauvaises réponses.
Tant pis pour ceux qui estiment que je suis devenu infréquentable...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Rassurez-vous,cher Sylvain,vous demeurez très fréquentable! Merci pour vos articles.Oubliez les imb@ciles,ils sont l@gions!!!!
Amicalement,Claire

fred a dit…

En tout cas c'est pas commun comme aventure. Vous pensez veritablement que l'on a diabolisé le Front national ? Ou est ce que la progression de ce parti extremiste ne s'explique pas tout simplement par l'incapacité des partis démocratique à sortir la France de ses problèmes ?