Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

13 décembre 2006

Agitation


Il y a des jours où se dit-encore plus que d'habitude-que l'on a décidement de la chance d'être journaliste. Par exemple quand on rencontre des hommes aussi remarquables que Marc Peschanski, directeur de i-stem, laboratoire de recherche sur les cellules souches. C'était clair, limpide, intelligent. La France a pris du retard dans ce domaine à la suite de plusieurs lois bioéthiques déficientes.
Peschanski est l'un de premier médecins à avoir greffé des neurones sur des malades atteints de la chorée de Huntington, maladie dégénérative du système nerveux, caractérisée par des tremblements anarchiques incontrolables, on appelait ça, jadis, "la danse de Saint-Guy". Il a aussi mis au point un test génétique qui permet de savoir si l'on est porteur du gène responsable de cette affection. Problème: Le patient positif sait qu'il développera avec une presque certitude la maladie, aux environs de 40 ans. Ca n'incite pas à faire le test, mais au moins c'est un moyen-le seul- de mettre à l'abri sa descendance, par un tri d'embryon.
Demain avec les recherches sur les cellules souches embryonnaires, ces cellules nerveuses pourront se spécialiser...En somme les médicaments du futur. Le débat lancé par l'Eglise catholique est totalement déplacé et l'accusation d'eugénisme, scandaleuse puisqu'il ne s'agit pas de créer un homme sur mesure mais seulement d'éviter des vies de souffrance, au stade de l'embryon.
Dans un registre différent, j'espère que vous n'avez pas raté Abdulaye Wade, président de la République du Sénégal, premier chef d'Etat invité de France 24. J'avoue que je ne m'attendais pas à cette reconnaissance si vite. Avis à tous les autres.
Petit scoop ensuite avec Jacques Attali qui nous a dit deux choses sur Ségolène Royal:
1: Il ne voit pas comment elle peut-être battue l'an prochain.
2: Elle n'a pas encore de vision du monde, condition essentielle selon lui pour faire un(e) bon(ne) président(e)...mais elle va s'y mettre. Il serait plus que temps...

4 commentaires:

Alexandre a dit…

Je ne suis pas du tout d'accord avec M Attali et ce même si je n'ai pas son experience politique.
Je pense sincèrement que le parti socialiste ira encore droit dans le mur et n'ont toujours rien analysé de leur derniere campgne présidentielle.
Ils ont gagné les régionales sans aucun programme, aucune propostion. Et Marie Ségolene, elle aussi fera "pshitt" !!elle n'a aucune experience à ce niveau la, on l'a constaté en Corse, au proche orient.
A cause du PS, de ses faiblesses régulières ( qui pourraient se résumer par : les socialistes francais n'ont aucune réalité du quotidien et de la rue, surtout)
JMLP sera encore au second tour. Ca fait un an qu'il est à 17 % d'intention de vote, donc bien moins qu'il y a 5 ans. CQFD

Anonyme a dit…

Mais, enfin, comment peut-on voter pour quelqu'un d'aussi vide que Ségo? Elle dit à chacun ce qu'il veut bien entendre, mais, elle , elle n'a aucun projet à part d'ignorer la dette de la France et de vider les caisses de l'état avec toujours plus d'état...et vous avez vu de quels budgetivores irresponsables elle est entourée?

Polydamas a dit…

Le débat lancé par l'Eglise catholique est totalement déplacé et l'accusation d'eugénisme, scandaleuse puisqu'il ne s'agit pas de créer un homme sur mesure mais seulement d'éviter des vies de souffrance, au stade de l'embryon.

L'eugénisme a plusieurs formes. Il s'agit au minimum d'eugénisme indirect puisque l'on ne choisit pas (encore?) les caractéristiques de l'enfant, mais on choisit ce dont on ne veut pas.

Par ailleurs, j'envisage les médicaments du futur comme guérissant directement la maladie, pas des médicaments qui vont sélectionner qui a le droit de vivre ou pas.

De quel droit pouvez vous dire qu'une vie de souffrance ne vaut pas la peine d'être vécue? Savez vous qu'avec ce discours et les méthodes d'aujourd'hui, Beethoven n'aurait pas vécu puisqu'il avait le malheur d'être informe et à moitié sourd?

Il est paradoxal, comme le disait un évêque, de saluer le courage des enfants myopathes, et dans le même temps, de tout faire pour qu'ils ne viennent pas au monde.

Enfin, l'ISTEM ne lance pas de recherches sur des cellules souche autres que celles des embryons. Il est pourtant montré que les cellules souches adulte, comme celle de la moëlle osseuse, ont bien plus de résultats. Pourquoi refusent ils donc de pousser les recherches en ce sens?

Anonyme a dit…

Cher Sylvain,
tel que vous le présentez, on ne voit pas comment on pourrait être contre l'élimination des embryons malades. Je ne souhaite pas polémiquer sur la position de l'Eglise, sans doute trop dogmatique. Cependant, je pense qu'il faut des règles strictes à établir et à respecter quand il s'agit d'éliminer des embryons. Il faut pouvoir les éliminer dans certains cas précis mais ne pas 'ouvrir trop la porte' : éliminer les trop grands, les trop petits, les nez comme cela, les yeux comme ci,... c'est de l'Eugénisme et il faut pouvoir se donner les moyens du contrôle pour empêcher de telles dérives. De ce point de vue, l'Eglise, même de façon trop rigide, a au moins le mérite d'avoir lancé le débat.
Samuel.