Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

28 octobre 2006

Les hauts de hurlement


J'ai écouté sur le net le discours de Ségolène Royal au Zénith. Remarquez d'abord comme nous sommes friands de ce qui est prohibé( les enregistrements étaient interdits), quelque soit l'intérêt réel que présente un meeting politique. J'en ai couvert des centaines et franchement je ne regrette pas ce temps là. Ça m'a fait un peu l'effet d'une cure de jouvence. Et j'ai trouvé que cela ne volait pas très haut. La ci-devant favorite des sondages et des media qu'elle fait bien vendre a toutes les peines à faire passer ses idées qui sont souvent intéressantes (même le jury populaire qui gagnerait seulement à ne plus s'appeler ainsi), car dans ces occasions il faut surtout brosser le militant dans le sens du poil (ça donne des chefs d'oeuvres pompiers du genre: "mes chers camarades, sans vous rien n'est possible, mais avec vous tout devient possible"). Et, mon dieu, que c'est bête un militant! J'avais oublié à quel point... Quitte à régresser, je préfère encore des supporters de foot, c'est moins prétentieux.
Comme l'enregistrement a été pris par des fabiusiens, on entend régulièrement des beuglement: "Laurent président!", ou encore "Le projet! le projet!" (le projet socialiste, on l'aura compris, d'une indigence qui n'a d'égal que l'indulgence avec laquelle la presse française l'a accueilli). Ce projet, heureusement, les mieux placés pour savoir qu'il est totalement irréaliste et qu'il mettrait la France plus bas que terre en six mois, ce sont les candidats eux mêmes. Même Fabius le sait, mais toute sa tactique consiste à lui coller au maximum pour épouser l'aile gauche du parti, cette combien fameuse aile gauche censée être la seule voie pour gagner une élection interne. On verra bien. DSK qui n'y croit pas une seconde non plus, louvoie. Mais cela donne des vrai instants de grâce, de lucidité, comme par exemple lorsqu'il affirme qu'il ne verrait pas d'un mauvais oeil qu'EDF sponsorise demain une école d'ingénieur. Même Sarkozy n'ose pas aller aussi loin, et il a tort. Je vous renvoie à l'étude en tous points remarquable que consacre cette semaine "The Economist" à la France et en particulier au volet consacré aux universités qui démontre magistralement comment le refus obstiné et hypocrite par la gauche de toute forme de sélection, de concurrence et d'autonomie des universités a accentué finalement la production d' inégalités toujours au profit de l'élite (qui envoie ses enfants dans les grandes écoles) et aux dépens du peuple (qui n'a pas encore compris que les universités -80% d'entre elles en tout cas, celles qui ne trichent pas- délivraient des diplômes qui ne valent guère plus que le prix du papier.
Mais enfin, Ségolène Royal réussit quand même à glisser entre deux hurlements (le projet! le projet!)...que "ce n'est pas avec le seul projet que l'on ira au devant des français", ce qui est quand même le but d'une élection présidentielle.
Tout ça pour dire qu'en écoutant cet enregistrement pathétique je me demandais- vous allez encore me trouver sévère mais qui aime bien châtie bien- si nous n'avions pas, au fond, la gauche la plus bête du monde...

7 commentaires:

koz a dit…

Je trouve dommage votre propos "que c'est bête un militant". Je me souviens de la réaction d'un blogueur (Vinvin), invité à l'Université d'Eté de l'UMP (la réflexion vaut pour tout autre parti) et qui notait qu'après tout, il était entouré de jeunes qui s'engageaient, qui considéraient que la vie de leur pays vaut la peine.

Alors, oui, les militants confondent parfois meeting et barnum, encouragés en cela par les politiques, qui habituellement, réunissent des sympathisants pour avoir leur "claque".

Mais il ne faut pas oublier leur engagement.

Gerard a dit…

En ce qui me concerne j'aime mieux juger sur les actes concrets (ou par la preuvre comme dirait madame Royal) et voici un extrait de l’interview de Vincent Nouzille auteur de « Députés sous influence » sur BFM le 27 octobre 2006.

« Ségolène Royal : fait partie de députés quasiment absents de l’Assemblée Nationale depuis 2002 et encore plus depuis 2004 depuis qu’elle est présidente de la région Poitou/Charentes.
Elle est membre de la commission des lois, n’y est quasiment jamais en réunion, elle est très peu présente dans l’hémicycle, elle n’a écrit aucun rapport, elle a rédigé 2 propositions de loi qui ont été sans suite, quand l’une d’entre elle a été reprise par un sénateur elle n’a pas participé au vote du texte ni en commission ni rien du tout, y compris sur les thèmes qui sont les siens. Elle s’était appropriée la famille, l’environnement, les droits de l’enfant etc...Elle est particulièrement inactive, elle a demandé la création d’un groupe d’étude parlementaire qui regroupe des parlementaires de tous partis sur les droits de l’enfant en 2002, le groupe ne s’est pas réuni depuis sa création, en quelques sortes une inactivité assez étonnante ». Quand aux deux autres, ils n'ont guère brillés non plus, ils sont classés dans les députés fantômes. Tout ça c'est Paroles, paroles, paroles ....

Gerard a dit…

A partir de votre blog je suis allé sur France 24. J'ai envoyé un message pour demander si France 24 serait diffusé en Argentine voici la réponse : This is an automatically generated Delivery Status Notification.
Delivery to the following recipients failed. contactcommunication@france24.com
Pas terrible

Sylvain Attal a dit…

@gerard: soyez indulgent. La chaine et le site sont en construction et tout cela sera opérationnel début décembre. J'indique son site pour l'avenir. D'après ce que j'en sais celà ne devrait pas vous décevoir. Il est normal que nous ne puissions pas encore répondre aux questions des internautes.
Je peux vous dire que l'amérique du sud sera évidement couverte mais dans un deuxième temps.
La distribution de la chaine est un enjeu essentiel et nous y travaillons, mais il y aura une montée en puissance de la couverture. Dès la fin de l'année nous couvrirons environ 180 millions de télespectateurs en Europe, en Afrique, au MO ainsi qu'à NY et Washington...L'Asie et l'Amérique du sud viendront ensuite.
Conernant Ségolène Royal, c'est un fait qu'elle est une grande cumularde et que lorsqu'elle indique qu'elle est favorable au mandat unique, elle aurait pu donner l'exemple...
Mais elle n'est pas seule dans ce cas...

koz a dit…

Il est un autre fait que lorsque l'on saffirme si soucieuse de la délibération, on fait un effort pour participer aux débats parlementaires.

Anonyme a dit…

M. Attal, vous ne vous souvenez sans doute pas de moi, mais j'étais un auditeur assidu de votre émission "RMC-info controverses". J'apprécie toujours votre indépendance d'esprit et votre esprit critique. Votre blog est très intéressant.
Néanmoins, je constate chez vous un certain parti pris anti-fonctionnaire et anti-gauche, et un peu pro-Sarkozy. Malgré ma jeunesse toute relative, je suis un ancien du privé et actuellement dans le service public. Il se trouve que je crois au service public. Pour avoir vécu au Royaume-Uni et aux Etats-Unis deux pays que j'affectionne, je sais trop bien ce qu'est une société qui le néglige : une société injuste.
Un exemple : mes parents avaient des revenus modestes et étant un élève bon mais non exceptionnel, si j'avais grandi au RU ou aux USA, je n'aurai pas obtenu de bourse et n'aurais pu étudier. En France, je suis cadre supérieur.
Par ailleurs, le service public en France a certes besoin d'être amélioré mais il est beaucoup moins inefficace qu'on ne le dit à tour de bras. Et puis avec un ministre comme Dutreil à la fonction publique il n'y a pas encore si longtemps (s'il avait pu, il aurait viré tout le monde...), le pouvoir d'achat du public a encore plus baissé que celui du privé.
Donc garre aux légendes anti-fonctionnaire.

Si Vaillant a été totalement nul, je ne me fais pas de souci : SR ou DSK feront régner l'ordre et ne laisseront pas les juifs se faire attaquer. Avec Sarkozy en revanche, nous risquons un régime totalitaire (il me fait penser à John Ashcroft avec son projet de Patriot Act II : lisez-le, cela fait froid dans le dos, cela ressemble vraiment à Vichy, avec possibilité de retiré la nationalité américaine à des suspects par exemple).

Samuel (anciennement 23ans de Lyon...)

Sylvain Attal a dit…

@samuel.
Je ne suis ni anti fonctionnaire, ni anti service public (j'y travaille!). Il m'est arrivé d'écrire que la France devait avoir moins de fonctionnaires et mieux payés, mais Pierre Beregovoy l'avait dit avant moi...
Quand à Sarkozy le fait de dire qu'il a parfois raison ne fait pas de moi automatiquement quelqu'un de parti pris. Vous devriez consulter ce blog plus souvent pour vous en convaincre.
C'est un procès typiquement français ça...