Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

13 mai 2007

Débuts tonitruants

Plein, plein de choses que vous voyez commentées sur le net depuis la victoire de Sarkozy, et sur lesquelles je n'ai pas ajouté mon grain de sel, surtout par manque de temps: Le yacht de Bolloré, assez vulgaire et déplacé. Une erreur politique qui en a déçu plus d'un. Au moins mon toubib qui a voté pour lui. Ça se tassera, mais on pouvait imaginer meilleur début. Mes amis corses doivent se bidonner en se disant que chez eux, dans le très discret et classieux domaine de Murtoli par exemple, Sarko eut été bien plus peinard. La Corse c'est bien sûr la tranquilité, le luxe et en prime la classe. A bon entendeur...Parlant de rapport au luxe, Raphaëlle Baqué et Ariane Chemin, deux journalistes du Monde révèlent, elles que Ségolène Royal voyage en première classe dans le TGV (ce qui est son droit), mais qu'elle traverse plusieurs wagon pour sortir d'une voiture de seconde classe devant les caméras. C'est plus hypocrite.
Ensuite, l'affaire de l'abstention de Cecilia révélée par Rue89 et censurée par le JDD de M.Lagardère. Plus besoin d'intervention ni de pression. Le petit frère veille. Et propose à la place une photo officielle, vous l'avez tous vue, un baiser officiel, le soir de la victoire à la une de Match. Que l'on veuille être discret sur les diffultés du premier couple de France parce qu'après tout ils ont droit à une vie privée, d'accord. Mais ça, cela s'appelle de la desinformation.
Kouchner au quai d'Orsay? Quel coup extraordinaire ce serait! Sarkozy et lui sont en phase sur la diplomatie, le droit d'ingérence, la Tchétchenie, le rééquilibrage atlantiste etc..Ce n'est donc pas incohérent. Kouchner peut aussi légitimement en avoir marre, à 67 ans et avec son parcours, d'être constament rabaissé par ses camarades. L'option Vedrine évoquée au même moment fait aussi ouverture en diable. Toutefois, nommer l'inventeur du concept "d'hyperpuissance américiane" serait tout aussi chic mais enverrait un signal radicalement opposé, allant dans le sens de la continuité. Espérons que, cela durera plus que Serban Schreiber, ministre des réformes pendant 14 jours au début du septennat de Giscard. De toute façon Sarkozy ne prend aucun risque, et cela lui permet d'esperer plumer encore un peu les volailles centristes et socialistes aux législatives. Et pourtant, une opposition forte ne ferait de mal à personne, pas même à Sarkozy me semble-t-il. En tout cas c'est la panique, on recycle à la va-vite le "pacte présidentiel" en se déchirant déjà. Ça sent la raclée.
Sarkozy tient parole. Il agit cash. Même pas les petits mystères habituels sur la nomination du premier ministre. Fillon est déjà sur la photo.
Le redécoupage des ministères, les grands corps qui grimpent au mur, ça c'est de la rupture! Peut-être les premiers jalons d'une réforme de l'Etat qui n'a que trop attendu... Mais la suppression du ministère de la culture serait une erreur dont la droite se mordrait les doigts...
Et avec ça, Sarkozy n'est pas encore Président!

4 commentaires:

Pierre-Olivier a dit…

Au delà de l'erreur de communication liée à ses choix de vacances (qui au passage ne regardent que lui), NS tient pour l'instant le cap qu'il a fixé, notamment en termes d'action et d'ouverture, quitte à froisser les susceptibilités (individualistes) de quelques fidèles.

Entre nous, who cares ?

Il n'y a qu'une notion qui faisait l'unanimité dans quasiment tous les partis : nous avons besoin de réformes et les réformes ne peuvent se faire qu'avec l'adhésion de la très grande majorité des français. Il est, pour l'instant, en ligne avec cet axe.

Cela ne nous empêche pas de rester vigilants :-)

Domi a dit…

Bonjour,

à mon humble avis, sur le coup du JDD, on ne devrait même pas en parler... Penser que c'est pour étouffer "l'info" que cette histoire n'a pas été publiée, c'est croire qu'on peut encore censurer un journaliste malgré lui en France. Et ça c'est vraiment être naïf, car il peut facilement - comme ça a été fait dans notre cas - sortir l'info par ailleurs et faire encore plus parler d'elle en se proclament victime de La censure...
Pour moi le directeur de publication du JDD n'a pas publié l'article simplement car il trouvait ça inintéressant (Tout comme moi).

Aurélien a dit…

Oui je suis d'accord. Ceux qui veulent faire passer Sarkozy pour un Maccarthy bis en seront pour leur frais.

Anonyme a dit…

Je suis totalement d'accord avec vous, Syvain.

Déjà, les auteurs des trois premiers posts verront rapidement qu'ils se trompent : Nicolas Sarkozy ne supporte pas la moindre critique de la presse.
D'ailleurs la méthode est très pavlovienne, après tout : le journaliste qui tire sur lui est menacé de tracasseries (celui de Match viré pour photos de Cécilia avec son amant, Cabu intimidé directement par Sarkozy pour l'avoir dessiné avec la mouche de Le Pen, les multiples attaques de Sarkozy sur Libé,...), par contre ceux qui 'travaillent' bien sont récompensés (voir les trois ou quatre journalistes propulsé aujourd'hui même conseillers de ministres ou de Martin Bouygues,...). Sans parler de Anne Fulda (vous vous souvenez : l'aventure de Sarko quand Cécilia était à New York) qui écrit régulièrement des articles flatteurs du petit Nicolas...

Pour le Yacht de Bolloré, je rappelle simplement que, depuis une dizaine d'année, le fonctionnaire qui accepte un cadeau de ce genre d'une entreprise a de sérieux ennuis judiciaires (amendes, casier judiciaire, voire prison). Donc, avec son discours moralisateur, c'est un peu du 'faîtes ce que je dis pas ce que je fais'...

Sinon, ses débauchages individuels côté centre et côté gauche, ajouté à la guerre intestine du PS risque de lui donner beaucoup de députés. Ce serait très inquiétant si PS + MoDem + divers gauche est inférieur à 58 députés, le nombre nécessaire pour déposer une motion de censure au gouvernement, bref pour être une opposition avec un minimum de moyens.

Enfin, je répète que : avoir proposé à Vedrine le Quai d'Orsay en dit long sur le respect de ses engagements concernant la politique étrangère. En effet, il n'y a pas beaucoup de personnage politique français actuel (hors extrêmes) plus anti-américain et anti-israélien que Védrine. A part peut-être Bachelot, et encore...

Bon, mais on le jugera sur ses actes.

Samuel.