Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

22 mai 2007

Qui connait M. Dosière?


Connaissez vous René Dosière? C'est un député socialiste de l'Aisne (departement que 8 Français sur 10 sont infichus de localiser sur une carte), ci-devant vice-président de l'Assemblée Nationale, tout de même. M. Dosière est physiquement du genre très "passe-muraille" et ne fait pas grand chose pour se faire remarquer. Je veux dire qu'il ne court pas les plateaux de télé, parce que à côté de ça, on a quand même beaucoup parlé de ce député élu pour la première fois en 1988 depuis qu'il s'est toqué de contrôler le budget de l'Elysée et qu'il a révélé à cette occasion que Chirac l'avait multiplié par cinq. En réalité les dépenses du château (n')ont été multipliées (que) par trois, en tenant compte de la réforme du budget de la Présidence mettant fin à certaines pratiques (pas toutes) consistant à faire supporter par des ministères des frais occasionés par l'Elysée.
M.Dosière n'a pas lâché Jacques Chirac, même en sa fin de mandat, en s'étonnant-et cela n'a guère été beaucoup relevé-qu'il ait pu déclarer, en quittant l'Elysée, un patrimoine moins important qu'en y entrant.
Jacques Chirac, outre qu'il sous estime toujours ridiculement la valeur de son chateau correzien de Bity (500000 euros), aurait donc été un des rares Français a avoir perdu de l'argent en Bourse et dans l'immobilier pendant l'exercice de son mandat. Pas de quoi se vanter surtout quand on a justement présidé aux destinées de la France pendant ces années. Mais surtout, comme le note justement M. Dosière, alors que toutes ses dépenses étaient prises en charges, qu'il était nourri, blanchi et logé gratis, (et que l'on sait qu'il s'est fait payer un certain nombre de voyages d'agrément...) comment expliquer qu'il réussi à dépenser la somme rondelète de 2 millions et demi d'euros qu'il a touchée (net d'impôt et de cotisations) au titre de son salaire de Président ajouté de ses pensions de retraite perçues durant ces 12 ans?
Merci M. Dosière. Vous auriez fait un excellent invité d' "Argent Public", une bien belle émission que s'honnora d'avoir inaugurée le service public mais qui fut supprimée par un Président de France Télévision un peu trop sensible aux pressions. Cela ne fit rien d'ailleurs pour accroître sa longévité, comme quoi il y a une justice.
Mais voici maintenant le meilleur: Croyez-vous que son parti, le Parti Socialiste (j'oubliais de le mentioner) ait félicité ce glorieux député? Bien au contraire, il vient de lui refuser son investiture aux législatives, lui préférant un candidat "de la diversité" paraît-il aussi très méritant. Place aux jeunes direz-vous peut-être. Il est vrai que M. Dosière a déjà exercé trois mandats. Voire. On sera fixé bientôt. René Dosière, politiquement proche de DSK considérant qu'il y avait "un problème de leadership au PS" (bien vu!) a derechef décidé de se présenter quand même, sans étiquette. Sur sa gueule. Dans l'Aisne, tout le monde connait M. Dosière. Vous aussi maintenant.

4 commentaires:

FalconHill a dit…

C'est beau SaintQuentin pourtant ^__^ (y a une pizzeria, le San Gennaro, qui mérite vraiment le passage par cette jolie citée)

Par contre, apprendre que le PS refuse l'investiture à cet homme dont le rapport a quand même été un élément important de cette législature (quand bien pas suffisament cité) montre comment ce parti va mal.
Qui parvient à exclure en une heure un Kouchner coupable de collusion avec l'ennemi, mais oblige le passage par la commission du bon président des conflits Mermaz pour réflechir si aprés les insultes de 2002 et 2006, Freche ne mériterait un petit coup de règle sur les doigts. Rien à voir avec la "sanction" de non investiture de Dosière sans doute, mais un exemple parmis tant d'autre que le PS est malade.

Soutien total à M. Dosière. Merci de l'article, et de l'information

Serval a dit…

J'ai beaucoup apprécié votre article. je me permet d'en reprendre quelques paragraphes pour un billet sur mon blog (en vous citant bien évidemment...)

Un militant socialiste a dit…

J'ai lu avec beaucoup d'attention votre article relatif à Monsieur DOSIERE. Il me semble utile d'apporter quelques compléments d'information pour expliquer comment Monsieur DOSIERE n'a pas été investi par notre parti politique.

Préalablement, il convient de préciser que Monsieur Fawaz KARIMET n'a pas pris la place de Monsieur DOSIERE au nom de la diversité!!! En effet, il a présenté sa candidature à l'investiture au même titre que Monsieur DOSIERE. Les militants ont préféré investir Monsieur KARIMET à Monsieur DOSIERE!

C'est par conséquent démocratiquement que ce député sortant s'est vu refusé l'investiture des militants. ET aujourd'hui, ce dernier n'hésite pas à se présenter laissant ainsi le risque de voir la circonscription passer à droite! C'est ça être démocrate ????

Je laisse ces quelques compléments d'information à la sagacité des internautes lisant cet article...

FalconHill a dit…

"démocratiquement que ce député sortant s'est vu refusé l'investiture des militants" --> et bien ce sera donc tout aussi démocratiquement que les électeurs de l'Aisne choisiront s'il renouvelle ou non sa confiance à M. Dosiere.

On parle de démocratie : n'est ce pas bêtement démocratique de laisser le peuple, en dernier ressort, décider ? Le PS seul n'est pas le peuple. Donc y aura primaire, et c'est trés bien.

Coucou Serval, tu as vu, c'est sympa ici aussi ^___^ (butinons de blogs en blogs ;-) surtout qu'il y en y a des sympas )