Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

22 février 2006

Faut-il sanctionner le Hamas?

La question n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît. Sanctionner les palestiniens est une chose que beaucoup de gens ont du mal à envisager, puisqu'aujourd'hui Palestinien=victime absolue. Tout serait bien plus simple si la Palestine était un Etat. On peut espérer que si les Palestiniens ne jouissaient pas de conditions de vie décentes, ils en demanderaient compte à leurs gouvernants, et non pas à Israël qui collecte encore les taxes de leurs exportations. Il y a bien longtemps qu'Israël aurait du déterminer ses frontières et laisser les Palestiniens se débrouiller jusqu'à se qu'ils se décident à accepter Israël comme autre chose qu'un fait, ou qu'une maladie qui mettra du temps à guérir.
La question des sanctions économiques est surtout sensible car on sait que les sanctions contre un gouvernement frappent en réalité rarement les responsables mais le peuple. En même temps celui-ci vient de faire usage de son droit d'expression démocratique pour choisir le Hamas. Mais encore faudrait-il qu'il souhaite par là une reprise de la guerre, ou des attentats suicide. Or rien n'est moins sûr. Pas simple donc.
Reste que ce qu'on appelle "la Palestine" est désormais dirigée par un mouvement de type fasciste qui n'a pas renoncé au terrorisme et qui est plus qu'ambigu sur l'acceptation d'Israël. Lundi soir, sur RTL, en peu de temps, j'ai eu bien du mal a faire valoir mon point de vue qui était simplement le suivant: Peut-on reprocher au gouvernement israélien de geler (et non confisquer) des avoirs qui pourraient être utilisés à des fins terroristes contre sa propre population? L'aspect électoraliste ne m'a pas échappé non plus. Mais souhaite-t-on que le likoud exploite une attitude laxiste du fragile héritier de Sharon? On m'a objecté le risque d'affamer les palestiniens, de les provoquer, l'injustice consistant à les priver de "leur argent". Tout celà n'est pas faux. Mais on a quand même fait moins d'histoire quand l'Union Européenne sanctionnait, au demeurant fort légèrement, l'Autriche de Jorg Haider. C'était dans la série "deux poids, deux mesures".

3 commentaires:

no more anonymous a dit…

De plus, de quoi prive-t-on les palestiniens ?

L'aide européenne a été massivement détournée, et le magot d'Arafat profite à "on" ne sait qui...

Israël tient toujours le même rôle : celui qui se sacrifie. Donner des territoires, donner du travail; donner de l'eau et de l'énergie, donner les taxes, donner des prisonniers, donner l'exemple...

Le Hamas ne peut exiger quelque chose de celui qu'il souhaite anéantir. Tout comme les palestiniens demandant le droit au retour ne peuvent exiger de vivre au milieu de gens qu'ils traitent de nazis. C'est aberrant.

Enfin, le Hamas est comme tous les mouvements radicaux islamistes, il n'a pas besoin de l'aide européenne. On décrit souvent ces "partis" comme "sociaux", construisant des crèches et des dispensaires. Mais d'où vient l'argent, sinon des filières habituelles saoudiennes ?
L'islam radical s'installe toujours avec un discours humanitaire (au sens des ONG) grâce aux pétro dollars, aux USA comme en Palestine.

Mais hélas les européens se contenteront de déclarations de type "hudna" longue durée, ignorant la takkya habituelle de ces leaders politiques.
Vous avez aimé les détournements du Fatah ? Vous allez adorer l'usage que va en faire le Hamas !

Anonyme a dit…

et surtout on etait - en europe -beaucoup moins exigent quand l'argent donne par l'europe aux Palestiniens etait 'confisque' par leurs propres dirigeants. Et la pourtant il ne s'agissait pas de 'gel' pour une duree determinee - comme le fait Israel, attendant de voir ce que le Hamas va faire, mais bien de 'vol au grand jour' organise par une direction corrompue. Deux poids deux mesures avez-vous dit?

Anonyme a dit…

Quel courage, M.Attal ! ça c'est bien de l'antibienpensance bravo ! mort aux dictateurs de la pensée unique !
...
L'UE m'a semble-t-il n'a jamais suivi d'action le vote du parlement européen pour la rupture des accords euro-israéliens...c'est sage.
Et pourtant, il faut le dire, Sharon et ses amis n'étaient pas plus sympathique qu'un Le Pen. Le likous, est-il besoin de le rappeller à toujours lutter pour, au mieux, un apartheid dans les territoires et au pire l'épuration ethique ("transfert").
...et j'ai plutôt de la sympathie pour le sionisme. Mais j'ai vu les dégâts de la droitisation d'une partie de la communauté : "ils servent à rien", "racailles ici, terroristes là-bas"....

Où est le deux poids deux mesures ??
Comment un antiraciste en vient-il à soutenir le règne de l'arbitraire qu'impose un pouvoir colonisateur ?
Pourquoi restez-vous silencieux sur les propos immondes de Weiglass, qui semblent avoir bien fait rire le cabinet ?

Avez-vous perdu tous sens de la morale ?
Celui-là nous impose la solidarité avec les Tchéchènes ! contre les crimes de Milosevic ! contre le racisme et l'antisémitisme, ici et ailleurs ! contre les punitions collectives anti-palestiniennes ! contre le racisme antipalestinien ! contre tous les terrorismes aveugles, notamment contre les civils israéliens !
Vous vous présentez en défenseur de la raison d'Etat contre la justice ! pour Tsahal contre ceux qui veulent y résister !
Alors j'ai pas la prétention d'être Zola et vous n'êtes pas Barrès.
Mais je vous ai lu, et je me suis senti blessé, je réagis.

Un site que je vous conseille, peu connu pour son dieudonnisme : sioniste et droitdelhommiste !
http://www.lapaixmaintenant.org/