Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

26 février 2006

La gauche sectatrice de la manif

Je respecte beaucoup les manifestants de cet après midi, mais j'éprouve encore des sentiments mélangés à l'égard de ce rituel. Je conviens qu'il vaut mieux une réaction à pas de réaction du tout. Mais j'ai peur qu'elle permette encore et surtout à la classe politique de se donner bonne conscience, comme après le 21 avril et de repousser encore la réflexion de fond sur l'antisémitisme, l'islamisation des banlieues.
Je ressens plusieurs malaises:
Pourquoi De Villiers a-t-il été expulsé du carré de tête? Quel "racisme" imaginaire peut-on lui reprocher? Il y avait davantage sa place qu' Aounit, anti-raciste professionel, qui accusait Jean Paul Huchon d'être "aux mains du lobby juif", parce qu'il ne voulait pas lui donner une vice présidence du conseil régional d'île de France.
Il me semble que De Villiers est plus lucide sur cette question de l'islamisation que, disons Jospin, qui avait empêché ses ministres de défiler en 2002 et qui cette fois n'a pas pu s'empêcher de dire qu'il manifestait contre "l'antisémitisme
et tous les racismes", histoire de bien montrer son équanimité. C'est une façon de plus de gommer la spécificité de cette judéophobie des banlieues, des zones de mixité ou l'on peut se réclamer de n'importe qui, de n'importe quoi, mais où il vaut mieux cacher qu'on est Juif.
Malaise aussi devant les exactions de quelques petits nervis (ils ne méritent pas d'être appelés "sionistes", ce n'est nullement une injure) qui ont cherché à profiter de la situation pour ratonner. Il ne faut pas seulement les condamner. Il faut les punir.
Beaucoup trop d'intolérance, de faux semblants.
Sur le "fassaiement" de la presse pour reprendre la jolie expression de Daniel Schneidermann, j'aime bien la contribution (en anglais) de Mélanie Philips, toujours aux aguets et qui montre que la presse britannique de gauche (Guardian, Independant) n'a guère été brillante non plus, soupçonnant les Juifs d'en faire un peu trop, avant de virer de bord soudainement. Au passage, elle évoque aussi un autre meurtre, celui d'un disc jockey juif, commis par un musulman, sur lequel la presse a été fort discrète.
De Villiers a raison. La gauche, je veux dire tous ceux auxquels elle sert de boussole idéologique, porte une lourde responsabilité dans cette situation. Car elle a la prétention de dire le bien et a laissé se développer une curieuse indulgence envers ce phénomène. Je sais qu'il y a des exceptions, nombreuses. Qu'elle décide aujourd'hui qui a le droit et qui n'a pas le droit de manifester est tout simplement insupportable.
PS: Précisons: Je ne suis pas devenu "villiériste" pour autant. J'en ai simplement marre des procès d'intention et des professeurs de bonne conscience à la petite semaine.
Toujours énervé donc...

14 commentaires:

Laurent a dit…

Bonsoir,

C'est la première fois que j'interviens sur ce blog. Juste pour dire que je suis pour le moins surpris par le blanc-seing donné à de Villiers ; il a d'ailleurs expliqué publiquement il venait à la manifestation cet après-midi : pour participer à la lutte contre le développement de l'antisémitisme, produit par l'islamisation rampante de la société (je résume son propos en réutilisant ses mots). On peut éventuellement partager sa position sur les jeunes, les banlieues, et tout le reste, mais, à mon avis, on est bien là face à une instrumentalisation de la mobilisation. Il faudrait aussi reprendre ce qui a été dit par lui sur la Turquie et peut-être aussi les affiches du MPF sur la question... J'ajoute, pour ne pas prendre des coups symboliques (c'est un peu violent, en ce moment, sur les blogs), que je ne prends pas partie sur le fond de quelque manière que ce soit.

PS : Je ne veux pas passer pour un de ces milliers de prophètes du blog et d'ailleurs, mais si Le Pen n'arrive pas à avoir ses signatures pour 2007, le tonnerre du 21 avril pourrait bien venir de Vendée (en tout cas, c'est une hypothèse envisageable). Avant de voter, les électeurs de Le Pen ne se demanderont pas, à mon avis, si de Villers est raciste ou pas. Ils voteront pour lui.

Emmanuel a dit…

Merci Sylvain pour ces reflexions de trés bon aloi.
Je ne vote pas De Villier, mais j'ai trouvé la situation extrêmement "pénible" dans tous les sens du terme ...

J'en profite pour vous remercier de ces billets que je prend toujours un vif plaisir à lire, y compris quand le sujet ne prette pas au sourire bien entendu.

Anonyme a dit…

Bonsoir,
J'étais à la manifestation cet après midi à paris seulement pour Ilan z"l, et je pense exactement comme vous, je n'ai pas compris pour De Villiers, trop d'amalgame de récup,mais où sont les vraies réponses, les solutions concrètes ?
Myriam,juriste, Paris

Tatihannah a dit…

Vous n'êtes pas le seul à être énervé, rassurez-vous !

Je suis tout à fait d'accord avec votre analyse et je vous trouve même trop magnanime avec une certaine gauche. J'en ai marre que le MRAP, Les Verts et d'autres couleurs feignent de participer à des manifestations contre l'antisémitisme et finissent immanquablement par trouver toujours une bonne excuse pour ne pas y participer ! (Est-ce que ceux qui votent pour eux en sont conscients ?) C'est du sabotage pur et simple, point !

Et je ne suis pas Villériste (loin de là) moi non plus, mais pourquoi de Villiers n'aurait pas le droit d'y aller et les Verts et le MRAP oui (qui ne sont même pas venus d'ailleurs) !

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec vous à prors de l'exclusion de deVillier de la manifestation, due aux ayatollahs antiracistes. Pour situer l'ambiance morale de notre pays, des professeurs d'unirersité, de gauche ,à ma table ont soutenu froidement que la creation de l'état d'israel fut une erreure!
Pourquoi après cela les "brutes" ne lèveraient t-elles pas la main sur le juif?

Little Feat a dit…

Entièrement d'accord avec votre analyse.
Au passage l'expulsion de De Villiers aura permis de faire l'impasse sur l'absence lors de cette manifastation du MRAP, tout occuper à porter plainte contre les caricatures de Mahomet.
Au moins les choses sont claires

Anonyme a dit…

Oui, mais une question que personne ne se pose : lorsqu' on manifeste en général c'est parce qu'on estime n'être pas représenté ou entendu par les relais habituels d'une démocratie, d'une société civile et d'un état de droit. Contre quoi ou pour quoi manifestaient Jospin, Sarkosy, Hollande etc. ? Contre les conséquences dramatiques d'une politique dont les leurs depuis trente ans aux commandes de la France, sont responsables ? Et de même le représentant (caché dans la foule) d'un FN , qui leur a toujours complaisamment servi d'alibi- repoussoir ?
Nemo auditur propriam turpitudinem suam allegans !
Etaient-ils la pour plaider la prescription trentenaire ?

Anonyme a dit…

je pense sincèrement que tu detestes tout ce qui est musulman, et avoue franchement ta pensée, pour que tout soit claire , tu penses queles antisemites c'est les noirs et les arabes de banlieues et les musulmans. et Suand je pense que tu as soutenu mordicus l'equipe de france black black black de finkielkraut!!!On tombe des nues. Et villiers- bompard, ça ne te dit rien sur les choix de ce homme?

Sylvain Attal a dit…

Je vais repondre à ce courageux anonyme. Non monsieur je ne "deteste" pas tout ce qui est musulman. je deteste l'intolérance le totalitarisme dont fait preuve un certain islam en prenant au pied de la lettre les enseignements coraniques. je respecte les musulmans qui se battent pour le dialogue et le respect mais constate qu'ils sont rares.
Je constate aussi que la principale source de l'antisémitisme vient de milieux arabo-musulmans et ce n'est pas jeter l'opprobre sur tous les noirs et les arabes de dire cela, c'est dire la vérité.
J'aime passionement cette équipe de France même si elle me désole. Cela n'a rien à voir avec sa couleur.
Je ne suis pas un apôtre du villierisme. Je n'ai aucune illusion sur le type mais s'il veux manifester contre l'antisémitisme et dénonce les ravages de l'islamisme je n'ai aucune raison de mettre en doute sa sincérité, pas plus que celle de jospin, de Buffet ou de sarkozy.
C'est clair?

thierry a dit…

cher monsieur Attal (je n'ose pas vous appeler sylvain)
bravo pour vos articles et pour votre blog.
ne vous abaissez pas à répondre à des "anonymous", ils n'en valent tellement pas la peine, laissez les où ils sont.
j'ai une question : entre les de villier le pen d'un côté, les alter-ecolo-islamo-besanceno de l'autre, les munichois au milieu (villepin-hollande) y a t'il une place pour les juifs en France à l'horizon 2010 ? on est un certain nombre à se poser la question : ça commence à vraiment puer vous trouvez pas ?

Citrouille a dit…

Bonjour Sylvain,

Je serais tres curieux de lire votre analyse de l'article du Monde (2 Mars):

"Le Front national et le Mouvement pour la France de Philippe de Villiers courtisent la communauté juive"

On peut y lire:
"Mme Le Pen, expliquant la présence de frontistes à la manifestation par des préoccupations hexagonales. "Nous voulions lever un certain nombre d'incompréhensions avec la communauté juive. Lui montrer qu'elle n'a rien à craindre du FN", affirme celle qui tente de corriger l'image de parti antisémite entretenue par les propos de Bruno Gollnisch, délégué général, et du président du FN sur la Shoah."
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-746812,0.html

Merci d'avance

Wali99 a dit…

Sylvain ATTAL, pourquoi ai-je l’impression, ici mais aussi sur « On refait le monde », que vous devenez de plus en plus prévisible lorsqu’il s’agit d’Israël ou des juifs ? Au cœur de votre brève empoignade avec AS Mercier sur RTL, à propos de De Villiers, je m’attendais de vous, à la fameuse phrase qui disqualifie : « politiquement correct », puisqu’après tout, De Villiers qui ne cesse d’agonir les musulmans, ne fait que poser un débat républicain. Tant qu’il ne s’en prend pas aux juifs…

Quant à Ted Stinger, comment ose t-il comparer Israël-qui-ne-fait-que-se-défendre à ces Iraniens-qui-veulent-une-bombe-uniquement-pour-détruire-Israël ?

Absence de nuance que l’on retrouve dans votre fameux et expéditif « …mais constate qu'ils sont rares »
On se demande. Et les milliers de musulmans qui vivent tranquillement en France et remplissent leurs devoirs de citoyens de notre beau pays ? Ils sont forcément loin de ceux « qui se battent pour le dialogue et le respect ». Catégorie rare d’après vous.

Mais, après tout, pourquoi vous lancerais-je la pierre ? C’est le mal de ce temps. On parle d’universalisme, en même temps, on choisit son camp.
Si pour vous le seul combat est celui contre l’antisémitisme, interrogez-vous sur le peu d’intérêt (malgré le calvaire de ce pauvre Ilan) des non-juifs qui ont préféré rester à l’écart de la marche du dimanche dernier.

Selon « Le Monde » du 02.03.06 « Le Front national et le Mouvement pour la France de Philippe de Villiers courtisent la communauté juive ».
Certains y résisteront-ils ? Puisque « le Consistoire central, l'Union des patrons et des professionnels juifs de France, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), le Collectif des associations et mouvements juifs de France ainsi que le B'nai B'rith ont fait part de leur soutien à M. de Villiers ». Premier pas ?

Sylvain Attal a dit…

Citrouille,
je pense que Marine Le Pen souhaite mettre un terme à la rhétorique antisémite du FN. Question de génération. Elle a aussi contribué à faire évoluer le discours du FN d'anti-immigrés à anti-immigration. Elle est disons beaucoup plus proche des idées de la droite conservatrice chretienne américaine que de l'extrême droite française dont est issu son père. Cela change-t-il fondamentalement la nature du FN? Pour l'instant je ne crois pas car il est toujours dirigé par Le Pen père qui n'a ni évolué ni changé sur le fond.
Demain il faudra se faire à l'idée d'un FN simplement comme un parti ultra conservateur protectioniste et souverainiste, donc plus difficile à diaboliser.
Il ne serait pas surprenant, en effet que deplus en plus de juifs de droite ou d'extrême droite votent pour lui.
D'ailleurs je constate que la diabolisation du FN n'a servi strictement à rien, sinon à le faire monter.
Wally,
Ainsi donc j'aurais choisi mon camp, je ne serais sensible qu'au combat contre l'antisémitisme.Air connu.
D'abord je n'ai pas de leçon à recevoir. Lorsque des arabes étaient jetés dans la seine (à l'epoque on ne disait pas encore des musulmans) j'étais au premier rang des manifs et je ne défilais pas "contre toutes les formes de racisme" mais contre le racisme anti arabe. En l'espèce il s'agissait de cela.
Si j'ai choisi un camp c'est celui de la démocratie, résolument, passionement et absolument.
Aujourd'hui il s'agit d'un combat contre ceux qui veulent nous ramener des siècles en arrière, contre l'obscurantisme moyenageux.Il se trouve qu'il se nomme islam. Les femmes en sont les premières victimes, ensuite souvent les juifs. Puis...vous savez ce qu'on disait sur les nazis. ça commence avec les juifs et puis...
Mais ici il s'agit de désigner les musulmans, les frères musulmans, c'est à dire tout ceux qui font de cette qualité un étendard communautaire et politique. Je ne parle pas de tous les pratiquants de la religion musulmane, de cet islam des "pères de famille" en voie de disparition parce que précisément les jeunes considèrent qu'il a corrompu l'identité et contribué à forger une "mentalité d'esclave". Le terme musulman sert de plus en plus souvent à désigner cela. On devrait dire: "les nouveaux musulmans".
En fait c'est plus compliqué. En Afrique des millions de musulmans semblent indemnes. Influence du soufisme et des marabouts.
En Inde, les millions de musulmans (c'est le deuxième pays musulman au monde) ont été eux aussi choqués par les "caricatures de Mahomet". Ils l'ont manifesté dans un cadre qui n'a pas dépassé celui de l'expression pacifique d'un sentiment. ils n'ont pas brulé d'ambassade ni même de drapeau. Vertu apaisante de la démocratie? Adhésion de la minorité musulmane à l'indianité? Sûrement. Voilà pourquoi je suis plus tranquille de savoir la bombe entre les mains des indiens ou des israéliens que des iraniens et des pakistanais.Pas vous?
Ce que je n'ai pas eu le temps d'expliquer à Ted: Les Israéliens ont voulu la bombe parce que les arabes ont longtemps voulu les détruire. Puis certains, pas tous ont accepté le fait israélien car ils ont compris que leur objectif initial était inaccessible. certains régimes ont même souhaité bâtir une pays reelle avec l'Etat Juif(jordanie, egypte...). Mais dans le coeur des peuples l'Islam fondamentaliste est en train de rallumer la haine. Ce que fait aussi l'Iran, c'est pourquoi ce régime ne pourra jamais être traité comme l'est une grande démocratie. Autre chose: On a la leçon du Pakistan qui a laissé la technologie proliférer alors qu'Israël et l'Inde l'ont gardée pour eux.
L'incapacité dans laquelle certains , dont vous semblez faire partie, se trouvent de déceler le fascisme vert sous pretexte qu'il avance derrière le masque d'une grande religion (qui n'a jamais séparé le spirituel du temporel) est le grand mal de ce début de 21 ème siècle.
De Villiers n'est absolument pas ma tasse de thé, mais il n'est pas tombé dans ce panneau, lui.

Citrouille a dit…

Sylvain,

Merci pour votre reponse. Une courte remarque. Vous vous interrogez sur l'efficacite de la diabolisation du FN. Simplement, il me semble que le FN etait ou est le diable et que montrer ce que le programme du FN veut dire est simplement etre descriptif. De plus on ne sait pas ce qui ce serait passe si cette diabolisation n'avait pas eu lieu (alliance officielle de la droite parlementaire avec le FN?)