Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

26 avril 2007

Aperçu, à travers mes amis de 30 ans, de ce qui pourrait se passer le 6 mai.

Avalanche de mails sur ma messagerie ces dernières heures. Vif débat entre mes amis de trente ans (ou presque). Pas encore Ségolâtres ni Sarkomaniaques, mais leur choix est fait et m'aide à comprendre ce qui se passe en France, à partir de ce petit échantillon. Au fond, ils ne sont convaincus, mes amis, ni par la compétence de Royal, ni pas la sérénité de Sarkozy. Ils ont des craintes sur leur présidentialité, mais les refoulent. Ils se ressemblent par leur niveau d'étude, de vie, leurs goûts culturels, enfin évidement il y a des différences, mais nous faisons partie du même monde, la classe moyenne supérieure.
Beaucoup d'entre eux ont longtemps voté pour la gauche, certains le regrettent aujourd'hui tout en gardant au fond d'eux-mêmes le rêve de pouvoir un jour voter à nouveau pour un(e) candidat(e) de gauche moderne. Mais pour l'instant ce sera Sarkozy. Pourquoi? Parce que, en gros, ils font partie d'une France qui travaille beaucoup, exposée à la concurrence. Ils n'ont pas toujours le sentiment que leurs efforts sont récompensés à leur juste mesure, tandis qu'une partie de plus en plus importante de leurs revenus est ponctionnée, non pas pour alléger la souffrance des plus faibles, ce qu'ils pourraient accepter, mais pour maintenir dans l'assistance une partie de plus en plus grande du pays que l'on a renoncé à faire revenir dans l'activité (jeunes, seniors, chomeurs en reconversion etc...) Ceux-là sont des démocrates, sensibles aux alarmes tirées, comme l'a dit hier Bayrou, sur "le goût de l'intimidation" de Sarkozy, ses pressions sur les juges, les syndicats, tous ceux qui se mettent en travers de sa route. Mais, "l'économie stupide", pour eux il est plus important de remettre la France au travail, de faire preuve d'autorité contre la délinquance, de recadrer un certain nombre de "fondamentaux" d'une vie en société, au lieu de se laisser aller à son déclin. Ajoutés aux électeurs de droite convaincus, ils vont sans doute donner une confortable majorité à Sarkozy.
En face, qui voteront pour Ségolène, on a soit des salariés un peu moins aisés pour lesquels la ponction fiscale est moins perceptible sur leur train de vie, soit des gens moins exposés à la concurrence, plus "bobos" ou plus "ludiques", dont la situation materielle est mieux assise et qui ne craignent pas les lendemains. Pour ceux-là, les considérations sur l'usage démocratique, sur le vivre ensemble, le souhait d'un style de leadership plus cool, plus maternel, peut s'exprimer davantage. Les arguments sur le poids excessif de l'Etat ont moins de prise sur eux parce qu'ils sont moins touchés ou se sentent moins concernés par le déclin français.
C'est évidement à la frontière de ces deux profils, frontière assez floue forcément, que va se jouer le deuxième tour, mais je crois que la dramatisation ou la diabolisation de Sarkozy ne déplacera pas les lignes de cette classe moyenne qui s'est au moins temporairement détournée de la gauche.
Ce qui est sûr c'est que mes amis resteront mes amis...

12 commentaires:

Anonyme a dit…

parfait , je me reconnais dans ta description...de plus je pense que le temps des femmes , par définition moins violentes que les hommes (à part peut être Mme Thatcher) , est arrivé...

Stay Cool brothers.
jm

MOUTON NOIR a dit…

Si seulement vous aviez raison...

Marcoroz a dit…

Sylvain,

Un grand salut de la part d'un ancien camarade de promo de Paris-IX-Dauphine.

MR

thc2 a dit…

Faudrait expliquer à vos amis que la droite est au pouvoir depuis 5 ans, qu'est ce qu'ils ont fait de mieux que la gauche. Faut expliquer aussi que le PS n'est plus communiste ni socialiste et que sur le plan economique il n'y a pas tant d'ecart que ca entre sego et sarko

Expliquer leur aussi que mitterand n'aurai jamais choisi une incompetente comme conseillere, et que segolene est sans doute aussi intelligente qu'eux

thc2 a dit…

Expliquez a vos amis que la droite est au pouvoir depuis 5 ans, que le PS est un parti social democrate qui n'est pas composé de communiste qui vuelent reinstallé le collectivisme, que si mitterand a choisi segoelne comme conseillere c'est qu'elle ne doit pas etre une dinde...

Claire a dit…

Très bonne analyse de votre mileiu d'amis; il ressemble étrangement au mien.Mais ceux qui vont voter- malgré tout- pour Sarkozy, sont considérés comme pestiférés! ou plus gentiment comme "les glissants dangereusement à droite" ou comme de"pauvres mecs".
Amicalement. Claire

LeGlaneur.info a dit…

Je souviens un 7 mai 1995, un homme au balcon, une voiture entourée de journalistes-motards qui filent dans la nuit, un discours enthousiaste pour une fin du chômage... des espoirs... mon "premier" président, ma trentaine. Et douze ans après la fracture sociale de ce printemps n'est pas réduite et la facture sociale est lourde !

Je devrais me souvenir aussi d'un 10 mai 1981 porteur d'espoirs qui n'étaient pas les miens à l'époque mais qui a ouvert de nouvelles voies...

Alors ce 22 avril 2007; je ne crois plus à un nouveau printemps. Je souhaite seulement la fin d'affrontements stériles, une somme d'intérêts particuliers qui s'effacerait au bénéfice d'un plus grand intérêt collectif... loin des solutions des extrêmes. Mais surtout ne pas diviser plus ce pays qui a besoin d'une démocratie apaisée pour se reconstruire...

J'ai voté François Bayrou au premier tour.

Le 6 Mai 2007, je voterai Ségolène Royal... Attentivement…

http://wwW.LeGlaneur.info/article-6483287.html

… J'ajoute... que tout considéré mes appréhensions de Sarkozy sont supérieures à mes réserves à Royal…

Nicolas a dit…

Bravo sylvain pour ton analyse intelligente de la politique. Il semble que le pire ennemi de la Gauche et de Ségo ce soit la gauche elle même. La gauche fait de la politique pour des gens déjà convaincus ce qui une fois encore démontre son intolérance (si on est pas d'accord c'est qu'on est un fasciste un réactionnaire, qu'on aime pas les pauvres..et puis si la gauche perd c'est qu'il faut changer ce peuple trop bête qui vote contre ses intérêts et qui est parano et raciste. J'aimerais bien que sarko soit aussi efficace que le crois la gauche mais malheureusement ce n'est pas le cas. C'est un bon politique et il ammène Segolène sur son terrain dans son pièce. La réaction de la gauche sur "Mai 68" après le discours de Bercy est significative. La majorité des français sont d'accord avec sarko comme sur l'immigration et l'insécurité. J'ai voté Le Pen au premier tour pour moi c'est sarko au deuxième.

Loren a dit…

Nicolas Sarkozy:
des sponsors très impliqués Bouygues, Lagardère, Dassault, Arnault
l'Ifoparisot aux ordres et prêt à toutes les manipulations
un langage parfois outrageant
des propos mensongers tenus à la télévision

un petit tour sur autrevitage.blogspot.com/ s'impose, 6 articles concis et pour aider les indécis à trancher. Des live ou faits réels, sans calomnie.

autrevitage.blogspot.com/
une adresse sympa à faire tourner, merci par avance

Loren a dit…

Nicolas Sarkozy:
des sponsors très impliqués Bouygues, Lagardère, Dassault, Arnault
l'Ifoparisot aux ordres et prêt à toutes les manipulations
un langage parfois outrageant
des propos mensongers tenus à la télévision

un petit tour sur autrevitage.blogspot.com/ s'impose, 6 articles concis et pour aider les indécis à trancher. Des live ou faits réels, sans calomnie.

autrevitage.blogspot.com/
une adresse sympa à faire tourner, merci par avance

Anonyme a dit…

Tu dis "Beaucoup d'entre eux ont longtemps voté pour la gauche"

Ma question : "Est-ce que quelques-uns d'entre eux font parti des partenaires sociaux ?"

Bon, c'est de l'humour :)
****************************
Le débat de hier soir ne fera qu'appuyer la position des français... un vote à majorité pour Monsieur Sarkosy.
1/ Les partisans FN vont le supporter malgré la demande d'abstention de M. Le Pen.
2/ La majorité de l'UDF se sont surement retrouvés hier dans les propos de M. Sarkosy
3/ Et une petit (ou grande) minorité de socialiste vont virer
à droite parce que déçu de l'absence de programme de Mme Royal.

On peut lire ci-dessus "segoelne comme conseillere c'est qu'elle ne doit pas etre une dinde"...
Et bien, hier personnellement, elle a tout fait pour passer pour une dinde. Au début, je pensais même qu'elle le faisait exprès.. Mais plus on avançait dans le débat, plus je me demandais si c'était sa vrai nature.

Dès le début du débat, Mme Chabot a posé une question à Sarkosy, une question générale sur "ce que doit faire et ne pas faire un président de la république". M. Sarkosy a très bien répondu. Ensuite, PPDA a retourné la même question à Mme Royal et on a eu droit à 4 minutes de plaintes sur ce qui ne va pas (genre militante). Aucune réponse appropriée. Et cela a continué pendant tout le débat, le flou total de part de Mme Royal qui ne répond pas aux questions, interrompt PPDA et Sarkosy et parle de tout ou rien.

On savait que la stratégie de Mme Royal était d'appuyer le fait que M. Sarkosy vient du gouvernement sortant et qu'il fallait donc assassiner les deux derniers mandats chiraciens mais allez jusque-là à oublier l'intérêt même du débat, c'est-à-dire avoir une discussion/dialogue constructive entre deux candidats, je trouvais cela un peu trop.

C'est pourquoi, je me suis dit "Tiens, au lieu de s'attaquer aux années chiraciennes comme beaucoup le pensait, elle a décidé de CASSER le débat en parlant de tout et rien"... Une stratégie qui va surement énervé M. Sarkosy, le but ultime...

Et cela a failli marché, M. Sarkosy était désespéré, se demandait même pourquoi les journalistes n'intervenaient pas, essayait de tirer les vers du nez à Mme Royal la carotte tendue et de remettre de l'ordre dans ses idées (à elle), et il a fait plusieurs fois une remarque déplorant le dialogue non constructif de la "M'dame".

Stratégie ?? Je me suis vite rendu compte que ce n'était pas une stratégie mais une réalité, Mme Royal a agit comme une dinde.

Anonyme a dit…

A en croire les sondages, la France semble donc s'apprêter à se prendre une énorme claque libérale à la Tatcher (en pire je pense, même).
C'est dommage car le socialisme de Royal me rappelle Blair et c'est avec Blair que les britanniques se sont relevés d'un marasme sans précédent du temps de Tatcher.
Je ne sais pas qui va gagner dimanche, mais ce que je sais c'est si c'est M. Sarkozy, nous perdrons cinq ans : nous allons vivre cinq ans de régression sociale et d'accroissement de la dette et des inégalités.
Peut-être faut-il que la France se prenne, comme la Grande-Bretagne, d'abord cette bonne claque libérale avant de vouloir une social-démocratie moderne par une alliance de la gauche et du centre. Moi je pense qu'on peut se passer de cette claque et aller directement et dès dimanche à la social-démocratie.
Nous verrons après-demain...