Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

13 janvier 2005

Sarko emballeur politique

Je ne peux pas m'empêcher d'être fasciné par Nicolas Sarkozy. En cela je suis comme 80% des journalistes sauf que eux ne l'avouerons pas.
Je m'explique: Ce n'est pas que je sois d'accord, loin de là, avec tout ce qu'il dit. J'ai même un désaccord de fond avec sa conception de la place de la religion dans la société politique. Ce n'est pas ça. Sarkozy apporte tout ce que j'espérais depuis longtemps dans l'expression du discours politique. Peu de mots, pas de tunnels, s'efforce d'être compris au lieu de contourner les questions. Il est prosaïque. Direct. Trop d'ailleurs. Il va falloir qu'il se méfie d'un mépris trop visible pour un certain nombre de ses camarades ministres... Et puis enfin des conferences de presse suivies de questions qui ne sont pas préparées! Sarko c'est le gars à qui on a payé une nouvelle bicyclette et qui vous dit: "hop sans les mains! qui est cap?" D'accord un peu frimeur, mais très talentueux. Une reserve: arrêter d'appeler vingt fois par leur nom tous les journalistes. On sait qu'il les connaît! Simplicité, chaleur, d'accord. Mais là ça fait vraiment un peu trop familier pour ne pas dire connivence. Attention aussi à ce sourrire crispé qui n'est pas toujours raccord (la question sur Florence Aubenas).
Hier, je le confesse, je m'y suis encore laissé prendre. Je voulais regarder dix minutes, blasé que je suis, et je n'ai pas décroché jusqu'à la fin. Ca ne m'était pas arrivé, allez disons... depuis son émission face à Ramadan.
Dois-je me soigner de ma sarkozite? Je ne crois pas. Si Sarko bouscule un peu les moeurs politiques ce sera toujours ça de pris.
Et puis qu'on ne me dise pas qu'il n'est qu'une bête de communication: Il y a du fond. Son developpement sur les consommateurs est une vraie trouvaille. Pour le reste, "It's a long road", le petit scarabée s'agite et le vieux Shaolin de l'Elysée veille.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Sarko , il a la gueule du p'tit mec qu'il y avait dans ma classe au premier rang avec une chemise boutonnée jusqu'en haut et à qui j'avais envie de donner des coups de latte...
D'ailleurs c'est ce qui va se passer , le Vieux veille et quand l'heure sera venue il lui donnera la fessée...
Dark Vador .

Laurent a dit…

> Dois-je me soigner de ma sarkozite?
> Je ne crois pas. Si Sarko bouscule un peu
> les moeurs politiques ce sera toujours ça de pris.

Sarkozy montre que la prise de risque paie (il donne une image dynamque et courageuse).
Il a compris que le système politique avait dépassé depuis longtemps la date de péremption : donc il dégomme.

Je ne suis pas fan. Car au delà de l'image il fait parti de ce système : fils spirituel de pasqua dans les haut de seine, oppostuniste prét a pactiser avec tout ce qui peut le servir ....

Le véritable problème à mon sens est le système médiatique qui est vérouillé (comme toute la société française).

Faut'il que tout s'écroule pour dévérouiller ce système ?
Je le craint.

mais bon ça c'est une autre histoire.

Anonyme a dit…

La France a un problème avec les USA. Pour les français les USA sont ce que la France est aux maghrébins. On a exporté au Maghreb la passion de la politique et de la planification avec les succès que l'on connait.

Sarkozy tente de faire du Reagan 25 ans plus tard. Faire du Reagan c'est supprimer le droit du travail, privilégier exclusivement ceux qui produisent, favoriser la communautarisme, mettre la police a

Anonyme a dit…

Suite... Mettre la police au coeur de la société. Interdire tout ce qui peut coûter aux finances publiques. Ces mesures sont passées parceque les USA continuent à se construire exclusivement avec des apports extérieurs.

Sarkozy ne peut réussir qu'en ouvrant toute grande les portes à des vagues d'immigation massives. Or, il n'en n'est pas question. Il échouera et transformera la France en pays subalterne.