Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

13 septembre 2005

Ramadan à Blair: Supprimez la journée de la Shoah!


La nomination récente de Tarik Ramadan comme conseiller de Tony Blair avait de quoi intriguer. La première idée de ces nouveaux conseillers issus pour la plupart de la communauté musulmane britannique dépasse toutes les craintes: Invités à faire des propositions pour lutter contre l'émergeance d'une génération de terroristes "home made" et "home grown", ces messieurs, si l'on en croit cet article du Sunday Times, estiment que Tony Blair devrait commencer par supprimer la journée de commémoration de la shoah. Parce que, disent-ils, elle offense les musulmans de Grande Bretagne. A la place, il conviendrait, si on les suit,d' instituer une journée de célébration de tous les génocides, parmi lesquels (ou plutôt surtout) le "génocide palestinien". Du Ramadan tout craché.
En vérité, par cette proposition, les nouveaux conseillers de Tony Blair font la démonstration par l'absurde et à leur corps défendant que l'Islam ne comprend rien à l'histoire européenne (faudrait-il dire à l'histoire commune de l'humanité?) et à la place à part qu'y occupe la Shoah. Bref Blair est là face à la quadrature du cercle communautariste.

7 commentaires:

Mark a dit…

C'est une information incroyable et scandaleuse !
J'aimerais connaitre les sources pour pouvoir apprécier, et si cela s'avère exact et officiel je pense qu'il faudrait engager une action par l'intermédiaire d'associations (Licra...).
L'Etat d'Israel n'a pas protesté à la nomination de Ramadan comme conseiller officiel ?
Je suis très surpris !!!

Anonyme a dit…

C'est malheureusement vrai depuis 15 jours ; tape juste ramadan et blair sur google et tu seras effrayé !

Anonyme a dit…

à quel titre l'état d'Israel protesterait à la nomination d'un enseignant genèvois comme conseiller de Blair???
ce mec est dangeureux , c'est certain , mais le rejeter ferait de lui un martyr que n'importe quel gamin aurait envie de défendre...là , il est symboliquement associé au gouvernement anglais...

avoir peur de l'autre ou essayer de le comprendre...?

DP a dit…

Le titre, la note et sa photo illustrative sont absolument fallacieux : Dans l'article du ST, T. Ramadan n'est cité à aucun moment.

Il fait partie de ce groupe de travail de 25 personnes. Les propositions du groupe émergent d'un conssensus. Que pense Ramadan de ce point précis ? Rien ne permet de l'affirmer, encore moins qu'il s'adresse directement à Blair.

Manip de l'info et de l'image. Dans la même veine que le Sun qui titrait "Ramadan, banni des Etats-Unis pour terrorisme". Je ne pensais pas trouver ces "right-wing methods" chez un collaborateur, par exemple, de "Marianne".

Sylvain Attal a dit…

cher monsieur,
Si les décisions sont prises à 25, elles engagent solidairement les conseillers. Je n'ai pas entendu que Ramadan avait ni protesté ni démissioné.
Si j'estime que c'est du Ramadan tout craché, c'est parce qu'il a soutenu des points de vue de la même veine, en particulier dans son épître aux "intellectuels communautaires".
Nul doute que le Monde lui posera la question que vous suggérer lors d'une de ses prochaines interview...

Roger a dit…

Il est peut être vrai que Ramadan n'est pas suffisamment conscient de la place de la Shoah dans la mémoire européenne, mais vous semblez quand à vous, complètement inconscient de la place de la tragédie palestinienne dans la mémoire des défenseurs de la justice dans le monde entier.
A chacun son aveuglement.
Islamistes et sionistes se ressemblent plus qu'ils ne veulent bien le croire.

laurent le maitre a dit…

Dieudonne anti - blanc? Le reste je comprends et je respecte votre position bien que je pense que MOF n'est pas raciste mais il a dérapé et doit au moins s'escuser c'est la moindre des choses, mais dîtes pas n'importe quoi non plus. Sa mère est du congo à votre avis?Je suis metis du côté de mon père alors pour vous Mr ATTAL journaliste à..... je suis noir?
Je pense que vous avez quand même votre bac, vous n'êtes pas Steevey boulay à ce que sache UN PEU d'instruction cher journaliste.