Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

15 juin 2006

Chirac ne manque pas d'entrain


Sa popularité est en chute libre. L'opinion s'interroge sur sa capacité à conduire la France vers les sommets et à faire gagner son camp. Dans les rangs on entend de plus en plus de critiques sur la tactique. Son leadership est contesté. Mais Chirac vient de lui renouveler toute sa confiance. Malgré tout celà, qu'on se le dise, le président ne changera pas d'équipe au milieu du gué. Il va garder Villepin? Rien n'est moins sûr. Il s'agit pour l'instant de soutenir Domenech, comme l'indique ce communiqué (véridique) repris hier dans une dépêche de l'AFP:

Foot-MOND-2006-GrG-FRA-SUI-sport Mondial-2006 -
Chirac "fermement décidé" à continuer à soutenir les Bleus
PARIS, 14 juin 2006 (AFP) - Jacques Chirac est "fermement décidé" à continuer à soutenir les Bleus, dont le premier match au Mondial-2006, mardi soir, s'est soldé par un nul 0-0 contre la Suisse (groupe G), a indiqué mercredi le porte-parole de la présidence Jérôme Bonnafont. M. Chirac, qui a regardé le match dans son bureau tout en préparant le conseil des ministres, "apporte tout son soutien à l'équipe de France, et il est fermement décidé à continuer à lui apporter son soutien", a indiqué M. Bonnafont à la presse. Alors que le ministre des Sports Jean-François Lamour a indiqué mercredi à la sortie du conseil des ministres qu'il aurait "espéré mieux" qu'un nul face à la Suisse pour débuter le Mondial, le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé a fustigé "cette tradition qu'on a tout d'un coup de vouloir commencer à entendre ici ou là des doutes". "On soutient l'équipe et on la soutient vraiment. Si on doit faire des commentaires, on les fera après la Coupe du monde", a souligné M. Copé. La France doit encore affronter la Corée du Sud dimanche et le Togo le 23 juin.
es/ybl AFP

En cas de victoire en Allemagne, Domenech a toutes ses chances pour Matignon...Et Chirac se représente?

2 commentaires:

Etienne a dit…

Bien vu ;-)
Juste une question : est-elle authentique, cette phrase de Jean-François Copé que tu cites ? "Cette tradition qu'on a tout d'un coup de vouloir commencer à entendre ici ou là des doutes". ??? D'abord, il y a cet oxymore inédit : une tradition qu'on a tout d'un coup, je me demande quand même ce que ça peut être ! Et puis "vouloir commencer à entendre des doutes", ce n'est pas ce que j'appelerais aller droit au but (ceci expliquant peut-être cela) ! J'imagine qu'il parle de ceux qui expriment des doutes, pas de ceux qui les entendent, ni de ceux qui commencent à les entrendre, ni de ceux qui veulent commencer à les entendre !
C'est qu'on ne voudrait pas finir de comprendre...

SERGE LAVIE a dit…

PETIT PAPA CHIRAC SUR :
http://petitpapachirac.blogspot.com/