Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

29 juin 2006

Jospin, qu'as-tu fait de ta retraite?

Hier soir, Jospin voulait surtout tourner cette page là...

Mais qu'est-ce-qu'ils ont tous, là, entre deux victoires des "bleus", à venir nous expliquer comment va la France, bien ou mal, et surtout combien elle irait mieux (plus mal) avec (sans) eux?
Ils se disent peut-être que les étincelles de Zidane et de ses potes libèrent en nous du temps de cerveau disponible pour leur retape politique?
Dernier en date, Jospin sur TF1, tel une mouche sur la mousse du champagne et coincé entre 12 sujets sur la victoire contre l'Espagne, tout étonné lui-même d'être convié à une fête dans laquelle il n'avait pas spécialement grand chose à faire. Il n'a pas beaucoup changé notre Lionel après ces 5 ans passés à l'île de Ré et dans les librairies à signer son livre sur le Monde tel qu'il le voit. Toujours aussi digne. "A decent man", partisan de l'ordre et de la justice et qui, au moins, ne se rue pas pour récupérer les victoires de l'équipe de France, à la différence de certains. On le sentait prêt à nous reparler de son bilan à Matignon, mais il s'est retenu. Pourtant il ne cache pas qu'il se pense encore comme le meilleur, à gauche en tout cas, pour rassembler et présider. Il n'a jamais manqué de confiance en lui, mais il faudra, au delà des généralités qu'il nous explique enfin pourquoi. Et surtout qu'il soit un peu plus précis sur la manière dont il la dirigerait, la France. Car sinon, au PS, c'est quand même plutôt le trop plein et ça va commencer à devenir problématique. Surtout que le PS n'est pas seul à gauche. En 2002, Jospin n'avait pas pu ou su empêcher les candidatures parasites. Je ne vois pas en quoi il serait plus rassembleur en 2007.
En revanche, je trouve qu'il est déplacé de lui reprocher éternellement ses paroles du 21 avril. D'abord, contrairement à ce que dit PPDA, il n'a jamais dit " je me retire
définitivement". Il s'est retiré ce soir là et 5 ans après il est fatigué de se retirer, voilà. C'est son droit. Ce qu'on ne voit pas, c'est en quoi il a mis à profit ces 5 ans de réflexion. A-t-il parcouru le vaste monde? A-t-il essayé un autre métier, histoire de mieux comprendre la vie des "vrais" gens? A-t-il au moins, comme Juppé ou Seguin, donné des cours dans une université étrangère ou française? Pas le moins du monde. Il a joui de la vie, de Sylviane, de l'île de Ré. Une petite réunion de copains de temps en temps, dans le XVIIIème, et puis c'est tout. Bref un retraité de l'Etat, heureux, assez oisif. Vous me direz qu 'en celà il ressemble de plus en plus à la France qui vieillit (bien) et travaille de moins en moins. Qu'il veuille être utile au pays est à son honneur. Mais il y a sans doute d'autres moyens que de devenir Président. Sans céder au jeunisme, il serait temps que la France laisse ses quinquagénaires prendre les rennes.
Finalement je n'ai pas senti que Jospin comblait un vide. Ou qu'il nous soit revenu avec un talent nouveau. Si, en fait, peut-être celui de commentateur sportif...Très bon.

2 commentaires:

DT a dit…

Jospin portait sur TF1 la même cravate que le 21 avril.

En ce sens, il a répondu à votre question: qu'a-t-il fait de ces 5 années? Rien: c'est le même jospin, jusqu'à la cravate. Jospin inventa la "parenthèse" de la rigueur. Il revient avec un message simple: entre le 21 avril 2002 et 2007, il y a eu une parenthèse de 5 ans qu'il convient de refermer.

navarro manuel a dit…

Je souris toujours aux gesticulations des anti Jospin,qui dévoilent au passage une méconnaissance des faits.
je dis dans mes différentes interventions que je comprends la méconnaissance ,j'admet les déficiences de la mémoire,mais je condamne ceux qui volontairement ne recherchent pas la vérité dans les faits.

la politique en France se résume dans une première priorité : offrir un emploi à tous les Français.

Je rallie JOSPIN ,le précurseur qui a été capable de bâtir une vision sur la création d'emploi et redonner confiance au français. Une action non terminée,certes ,mais combien prometteuse.
Pour moi, le 0 chômage est la top priorité pour notre société .Il fallait donner à manger au peuple ,avant,aujourd'hui c'est du boulot qu'il faut proposer .Du vrai boulot qui permet de vivre ,de faire vivre une famille en confiance.

Mais ce n'est pas tout : Ce gouvernement sous l'exemplarité de Jospin a montré qu'il était possible d'agir proprement, d'être rigoureux ,avoir le sens de l'honneur,conformément à nos valeurs inscrites dans les textes ,malheureusement figées en l'état de texte souvent, pour de nombreux politiques .
Ce gouvernement a innové dans des actes symbolisant la justice dont on n'a pas mesure la réelle portée:Celui de redistribuer des bénéfices quand les français avaient bien travaillé. C'est autre chose que de vendre les lingots d'or des français par Nicolas Sarkosy...

Français ne confondaient pas les actes des uns et des autres.

Jospin transpose nos valeurs dans les faits. Il a dépassé Le stade des promesses. Il l'a prouvé. On peut lui faire confiance. Et cela change y compris l'image de la politique française .
Jospin a montré qu'en politique on peut être humain également. Il a été capable de se retirer et non de s'accrocher au rocher coûte que coûte.

Les autres candidats sont cantonnes aux promesses fautes de preuves. D'autres ont perdu leurs credibilites, comme Sarkozy ,qui signe d'un coté ce qu'il brûle avec l'UMP de l'autre.

Français cultivez la mémoire des faits qui impactent notre démocratie.

Beaucoup qui n'ont pas de mémoire ,c'est ennuyeux ,ou ceux qui ne vérifient pas les faits ,c'est plus condamnables, occultent que Jospin était logiquement notre président légitime à tous les français.
Surtout quand on compare avec un Chirac qui nous a trahi et pour lequel 82% de Français ont vote.

Jospin a été affaibli par nos propres "amis" de gauche ((qui remettent cela d'ailleurs ,certains...(Ce que j'appelle les kamikazes démocrates ,des champignons nés de la dernière pluie et ne représentant que leurs coins de bois !)
Taubira, Besancenot, Chevènement, Bovet, Laguiller... ))

Mais aussi par une campagne de droite focalisée sur l'insécurité, son thème rituel ,sa botte secrète quinquennale (on voit bien la situation aujourd'hui ;tout est sécurisé, circulez ,il n'y a rien à voir) On jette les gosses hors de nos frontières...au petit matin. On a tord de se prêter à son jeu anti sécuritaire.

Cette campagne à servi Le pen qui au deuxième tour a décidé de développer une stratégie de défaite,n'ayant rien prévu comme prévu,n'ayant aucune vision sérieuse pour prévoir ,n'en ayant pas la capacité,et ne sachant rien faire de concret sur le plan national et encore moins international .

Pour cela je le compare symboliquement à une baudruche. Et quand le vent de la campagne présidentielle souffle la baudruche enfle à nouveau.
D'ailleurs avez vous remarqué ,à droite ils se font appeler "PRESIDENT" du FN,de l'UMP...
Nous au PS on se contente de "1er secrétaire"

Ceci dit Je n'occulte pas les problèmes que nous connaissons en France sur la précarité, la misère, l'égoïsme. Et J'insiste ,j'ai un regard très critique sur l'égoïsme français. Je fais partie malheureusement de ce "produit" initié à l'égoïsme d'après guerre. Les français mal éduqués.
Pour cela j'agis concrètement en faveur des pauvres aujourd'hui , en dehors de mes interventions sur ce blog.

Du travail pour tous, le 0 chômage, est la solution racine à notre fracture sociale.
Avec Jospin,on peut être sûr et certain que ce cancer va être sévèrement traité.
Pour le mea culpa que certains veulent entendre de la part de Jospin, je voudrais à mon tour pouvoir compter le nombre de français qui ont dit : « je ne pensais pas que Jospin serait battu. j'ai voté le pen pour faire peur aux politiques.

Si Jospin revient ce n'est pas par je ne sais quelle ambition .Non ,c'est nous ,militants et sympathisants qui exigeons qu'il revienne .Nous lui avons dit et il nous entend. Sa force ,propre,il en bénéficie par sa position unique en politique française. Il est détaché de tout engagement partisan,de toute promesse politicienne. Il est ouvert a tous les français.


Et l'âge ? Je souris là encore. C'est à la mode. Et la mode veut qu'on ne parle plus d'expérience de très haut niveau, des évidences de résultats,de comportements,de management d'équipe à sensibilités plurielles etc...,

La mode c'est le bla bla à la télévision ,dans les magasines .Les petite phrases bien faites pour émoustiller l'opinion qui ne voit que la forme,les lolitas et ignore le fond,l'oeuvre d'art.

Hors la vie ce n'est pas rigolo à ce point. Demander aux libanais si les petites phrases font avancer la paix. Enfin demandez le vite à ceux qui restent en vie encore...tant qu'il est temps!

Mais dans tout cela ,Je n'oublie pas que mon adversaire c'est la droite. Les français, nous n'en voulons plus !
Manuel Navarro