Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

04 mai 2006

Clearstream, en français dans le texte

Depuis quelques jours c'est la folie autour de cette affaire Clearstream, courant clair en français. Peut-être une des raisons pour lesquelles j'ai eu un peu moins le temps de bloguer ces jours-ci.
Voici ce que j'aimerais partager avec vous, bien que, je m'empresse de le dire je ne dispose pas de-beaucoup- plus d'infos que vous.
D'abord le matraquage du Monde me gêne énormément. Il ne s'agit pas d'une enquête mais d'un copier-coller de passages du dossier d'instruction. Les passages mis opportunément sous le nez, ou dans la boite aux lettres des journalistes du Monde. Ce n'est pas ma conception du journalisme et pour tout dire ça flaire la manip à plein nez.
Car qui, sinon les parties civiles du dossier, peut avoir communiqué ces pièces? Les Juges? Trop risqué pour leur enquête et on ne voit pas leur intérêt. Et parmi ces parties civiles qui y a le plus à y gagner? Cherchez un peu ça commence par un S...
Il a mis la deuxième balle dans la tête de Villepin (image employée par Jean-Louis Debré), il a donc écarté DDV de la course en 2007 mais il faut maintenant qu'il reste comateux jusque là. C'est pourquoi il calme le jeu.
Il est peut-être victime, probablement victime, mais pour l'instant même si Rondot dit que son nom a été cité par DDV lors de l'entretien au quai d'Orsay avec Gergorin, rien, dans le PV d'audition, n'affirme que DDV a demandé expressément une enquête sur Sarko. Les notes du maître espion le laissent seulement suggérer. DDV s'est réjouit de ce qui arrivait à Sarkozy. Quel était son degré de complicité avec le Corbeau la question reste entière, même si on peut estimer qu'il était élevé. (Oui, ça sous entend qui était le corbeau mais c'est un secret de polichinelle initiée)
Enfin la remarque en forme de question faussement naïve de Daniel Schneidermann me paraît très pertinente et je la reprend à mon compte. D'ailleurs Sarkozy lui-même avait indiqué qu'il revenait à l'intérieur pour pouvoir mieux se défendre contre ce genre de coups tordus.
La presse tire sur l'ambulance Villepin, elle tarde à s'interroger sur l'instrumentalisation de la police qui peut être faite par la victime. Pas très courageux.
Enfin, même si tout cela peut sembler contradictoire, le sens de l'Etat et de l'intérêt de sa famille politique commanderait à n'importe quel premier ministre placé dans pareille situation de démissionner. Que Chirac ne l'y pousse pas montre soit sa démence précoce (je n'y crois pas), soit qu'il a définitivement décidé d'aider la gauche à gagner en 2007. Je suis intimement convaincu qu'il préfère voir un(e) socialiste lui succéder que Sarkozy.
Et la France, est-elle encore gouvernée pendant ce temps-là?

8 commentaires:

all a dit…

Si la 'thèse' de Schneidermann est juste, pourquoi Chirac aurait-il nommé Sarko à l'intérieur avec toutes les prérogatives attachées à ce ministère ?

koz a dit…

Qui parmi les parties civiles ? Quid de Strauss-Kahn, constitué partie civile quelques jours à peine après l'audition de Rondot et quelques jours à peine avant la publication de son PV d'audition ? Un présidentiable en mal de visibilité, pas mécontent de mettre le bazar à droite...

Quant à Sarko, rien d'impossible, certes, mais franchement, Villepin était déjà grillé. Il ouvait se garder le PV sous le coude au cas où Villepin aurait eu l'outrecuidance de sortir la tête hors de l'eau.

Maintenant, si Chirac nomme MAM à Matignon, Sarko y aura-t-il vraiment gagné ?

Sylvain Attal a dit…

All, Chirac n'avait evidement plus d'autre choix que de rappeler Sarko après la defaite du referendum, en perdant d'ailleurs toute cohérence. Le 14 juillet précédent, en expliquant qu'il saquait Sarko il avait avancé que quand un premier ministre a dans son gouvernement le chef du principal parti de la majorité, il n'était plus le premier ministre.

Delphine Dumont a dit…

C'est quand même curieux. On a l'impression que la droite s'ingénie à faire gagner la gauche en 2007 et que la gauche, en même temps, s'en trouve bien embêtée, dépourvue de programme comme elle l'est. Faute de mieux, elle avance sa bimbo pour occuper les médias, mais sans convaincre.

Le poste de président de la République ne fait plus rêver ? Plus personne n'en veut ???

En tous cas, c'est lamentable et inintéressant au possible. Vivement un débat d'idées !

phil a dit…

Le matraquage du Monde te gène ? Même instrumentalisé par Sarkozy (qui se défend) je ne trouve pas génant que l'opinion publique soit informée du travail des juges.
Saviez-vous que "la loi prescrit de garder le secret à l'égard des suspects et d'informer les autorités publiques. Elle n'a pas prévu que ce puisse être les mêmes..." (in Le Canard Enchainé). Pas étonnant qu'il y ait des fuites, donc...
Les deux juges chargés de cette affaire travaillent totalement indépendamment du parquet (lié à l'éxécutif, comme chacun devrait le savoir).
Ta conception du journalisme me fait bien rigoler (je suis journaliste) : nous sommes en permanence manipulés par l'un ou par l'autre, ne rêvons-pas. Mais, le savoir change aussi la donne.
Les infos ne tombent pas du ciel. As-tu déjà mené une enquête lourde de plusieurs semaines, qui te mène aux limites de la légalité ?
Si tu réponds oui, il faudra argumenter;
Non, la vérité c'est qu'en matière politique la manipulation, les contre-vérités, l'intimidation sont monnaie courante face aux journalistes. Alors quand la presse nationale - et l'éditorial du Monde ce matin, en particulier - relève les mensonges de Villepin, je crois qu'il faut tout simplement reconnaître la vérité.
Villepin-super menteur ne manque pas de culôt lorsqu'il rappelle les journalistes à la déontologie.
Il n'a en retour - dans la presse - que ce qu'il mérite.
C'est rassurant quant au travail mené par les journalistes dans ce pays.

David a dit…

Bonjour Sylvain,

Je ne sais pas si vous avez un e-mail personnel donc bon je formule ma pensée ici.
Je voulais connaître votre opinion quant à la question du génocide arménien/de la position turque notamment eu égard à la future loi du 18 Mai en discussion.

Merci et à bientôt

mongka a dit…

"Je suis intimement convaincu qu'il préfère voir un(e) socialiste lui succéder que Sarkozy."
C'est un peu court ! Pourquoi ne pas vous expliquer à ce sujet ?

Sylvain Attal a dit…

Cher Mongka, Chirac n'a-t-il pas dejà fait battre Chaban au profit de Giscard? Puis Giscard au profit de Mitterrand? Il y a donc des précédents. COMME Mitterrand en fin de regne il me semble que Chirac préferera que sa postérité soit incarnée par un élu du camp d'en face, surtout si c'est une femme, plutôt qe par Sarko qu'il considère comme un traitre. Puisque la machination Clearstream a échoué, il ne lui reste plus qu'à l'empêcher d'être élu. En se maintenant il ruine simplement les chances de la droite.Chirac n'a aucune conviction arrêtée, ou plutôt il en a changé sans arrêt dans sa vie politique. En dehors de son propre parcours il se soucie de transmettre comme d'une guigne.