Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

07 novembre 2005

La France en berne

L'UOIF (Union des organisations islamiques de France), faux nez des frères musulmans, édicte une fatwa interdisant aux musulmans de France de participer aux violences urbaines. Mme Pecresse, porte parole de l'UMP, trouve cela "normal(...)car toutes les interventions pour faire respecter les lois de la république, d'où qu'elles viennent sont bonnes." Qu'est-il arrivé à mon pays? Devant l'impuissance gouvernementale, un Président qui anonne quelques banalités, sur un ton patelin sur les marches de l'Elysée, on en vient à espérer des intégristes qu'ils parviennent à ramèner les "jeunes" à la raison.
La fédération nationale des collectifs de defense et de développement des services publics appelle à une manifestation le 19 novembre et précise qu'il y a "incontestablement un lien avec la situation dans les banlieues." On avait plutôt le sentiment que les émeutiers détruisaient les services publics (autobus, écoles, pompiers etc...), au lieu d'en réclamer davantage.
La Ligue des Droits de l'Homme demande, elle, un "changement radical de politique" et "une mobilisation civique qui permette aux victimes de l'injustice de s'unir pour qu'il y soit mis fin." De quelles victimes s'agit-il, au juste? Du père de famille battu à mort devant sa femme pour un appareil photo à Epinay sur seine? Du retraité de Stains (M. Le Chenadec) tué pour avoir osé demandé (avec respect) aux voyous de cesser de dégrader son immeuble? Des centaines de salariés mis au chomage technique? Des milliers d'autres qui n'ont plus de voiture pour aller bosser? Les droits de l'Homme sont-ils menacés en banlieue? A part le droit à la sécurité à la tranquilité de tout citoyen je ne vois pas. Pauvre Ligue des Droits de l'Homme!

2 commentaires:

Robert Marchenoir a dit…

Les grévistes des services publics en défenseurs des banlieues, c'est en effet comique...

On rappellera utilement qu'il y a fort peu de temps, un immigré de nationalité algérienne n'avait pas le droit de conduire un bus RATP. Je n'ai pas remarqué que les syndicats se soient jamais mis en grève contre ce scandale. C'est la direction qui a pris l'initative de supprimer cette disposition.

Regarez, aussi, dans le métro, les maghrébins aux cheveux blancs qui nettoient les couloirs en prenant pratiquement la merde avec leurs mains... Eux, ils travaillent pour des sous-traitants. Ils ne font pas partie du service public. Quand les conducteurs du métro ont-ils cessé le travail pour eux?

En réalité, les grévistes du service public se battent pour que rien ne change. Pas touche à mon statut en béton armé! Tant pis pour les chômeurs, les précaires du privé, les petits patrons écrasés de charges, les emplois qui ne seront pas créés...

VinZ a dit…

Encore une fois, cela montre que nos dirigeants politiques achètent la paix des banlieues aux imams... C'est terrible dans notre France laïque !

La fatwa de l'UOIF est quand même ahurissante. Dans le Respublica (le journal de la gauche républicaine) n°396, il y a un article de Jocelyn Bézecourt (article que l'on peut retrouver sur son site) qui montre que la fatwa en question se base sur des versets du Coran "prônant le djihad et fustigeant les juifs" !