Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

16 novembre 2005

Le gouvernement traite la presse comme en Algérie

Un confrère allemand de la Frankfurter Runschaü qui venait, avec ses collègues, d'être convoqué par Jean-François Copé pour un rappel à l'ordre sur la réalité de la situation dans les banlieues me confiait l'autre jour à quel point il avait été choqué par la méthode. Les correspondants pensaient obtenir des informations, on leur a fait la leçon. Mais ils ne viennent pas tous de pays où un président peut tenir le crachoir un quart d'heure à la télévision sans avoir à répondre à la moindre question! "Et puis, me dit-il, ce n'est quand même pas nous qui avons décrété l'état d'urgence!"
Encore une manifestation de la fameuse arrogance française. Même les deux pieds dans la glaise, les ministres français qui devraient pourtant en profiter pour prendre une leçon de modestie se permettent de corriger le travail de la presse étrangère. Avec la presse domestique, il est vrai que ce genre de sermons passent très bien et sont même anticipés.

2 commentaires:

Robert Marchenoir a dit…

Donc, si je comprends bien, le ministre dont parlait le correspondant du Times ici...

http://timescorrespondents.typepad.com/charles_bremner/2005/11/whitegloved_wai.html#more

...et qui a osé sortir ça...

"We will not tolerate people gathering into ethnic communities"

...c'était Jean-François Copé?

Anonyme a dit…

meme les pieds dans une bouse, le coq francais chante toujours...