Le blog de Sylvain Attal/ "La vie n'imite pas l'Art, elle imite la mauvaise télévision." W.Allen

19 avril 2005

Benoît XVI en mission contre le relativisme occidental


On entendra (on entend déjà) dire que le sacré-collège a choisi avec Ratzinger l'incarnation du conservatisme, voire de la réaction. Et cela n'est sans doute pas faux. Mais, tout comme il était un peu court de discréditer Jean-Paul II en raison de ses recommandations sur l'avortement, la contraception ou l'homosexualité, réduire le nouveau pape à cette doctrine dont il était le gardien et qu'il a grandement contribué à imposer, serait à mon avis passer à côté de la signification profonde de ce choix.
Le défunt pape, parce qu'il était polonais et marqué par le nazisme et le communisme, s'était fixé pour mission de combattre le matérialisme marxiste, particulièrement à l'Est. Avec le succès que l'on sait. Celui-ci, s'attachera sans doute à ramener les catholiques de l'Europe occidentale vers ce qui est à ses yeux "la vérité" de la foi. Si l'on comprend bien sa dernière homélie contre les ravages du relativisme, il ne confondra pas ouverture avec faiblesse, en particulier vis à vis des autres religions. Sont essentiellement visés les protestants (ils l'ont senti assez vite), mais surtout l'Islam. Car tel est bien le message le plus important de ces cardinaux qui ont essuyé un cruel revers en ne parvenant pas à obtenir le rappel des racines chrétiennes de l'Europe dans le traité constitutionnel : ils ne sont pas pour le conflit de civilisation. Mais à la différence de nombreux édiles , ils considèrent que l'islamisation du continent, combiné avec la vogue du relativisme est une très grande menace.

2 commentaires:

Alceste a dit…

Ce choix est un vrai petit miracle!

Et je suis athée. :)

Anonyme a dit…

Dommage!
Titre alléchant- le relativisme occidental.
Gourmande, je ne m'attendais à rien de moins qu'à l’exploration fouillée de ce qui me semble être un concept novateur .
Déception ! de définition- point et même un contre-emploi du terme Relativisme.
Mais quelle conclusion!
En une phrase -de nouveau et encore- l’association « choc » des termes "Islamisation du continent" et "très grande menace" .
J’avoue humblement que cette lecture « croisée » du message papal m’a échappée : Benoîtement j’en suis restée à la bonne nouvelle- « habemus Papam ».

Et si votre post était justement l’illustration la plus juste d'un Relativisme ?